s'abonner

RSE - Colles - Rencontre avec Marie Papin, UHU France

3 months ago

Chez UHU France, qui a vu ses parts de marché - structurellement dominantes depuis des années - encore progresser en 2020, les enjeux liés à la responsabilité sociale des entreprises (RSE) seront, dans les mois qui viennent, au premier plan de sa stratégie globale. Marie Papin, sa Marketing Manager, en expose les principaux points et les objectifs afférents. 

Quels sont les principaux piliers sur lequel repose votre stratégie en matière de RSE ? 

UHU, c’est tout d’abord une marque fédérée au sein d’une entité, Bolton Adhesives, propriété de Bolton Group. Il y a plusieurs années, ce dernier a décidé, pour l’ensemble de ses structures, de définir et mettre en place une politique de développement durable commune, avec des objectifs communs à atteindre. Le respect de l’environnement, partie intégrante de nos process en matière d’innovation, étant vécu, au sein du groupe, comme une évidence. Dans ce cadre, trois engagements majeurs ont été définis pour chacune de nos marques, reposant elles-mêmes sur trois piliers : le sourcing, avec l’acquisition de matières premières vertueuses sur le plan de l’environnement ; la production, avec l’engagement d’avoir recours aux énergies vertes ; et les hommes et les femmes, fort de cette exigence d’assurer, pour tous, le bien-être au travail.

Concernant le volet production, vous avez pris des engagements forts pour l’échéance 2025…

C’est vrai, à cette date, nous avons prévu de basculer l’ensemble de nos usines, et notamment de nos deux sites Bolton Adhesives basés en Hollande et en Allemagne destinés à la fabrication de colles pour la papeterie et le bricolage, vers une énergie électrique 100% renouvelable, contre 30% en 2020. Autres engagements forts que nous avons pris pour 2025 : poursuivre notre stratégie qui consiste à recycler et à réutiliser 100% de nos déchets en interne, continuer à améliorer, chaque année, notre empreinte carbone, puis faire basculer de 90% à 100% notre consommation en papiers issus de forêts éco-certifiées. Aussi, le groupe a travaillé ces derniers temps sur les certifications ISO 9001 (principe de management de la qualité, notamment une forte orientation client, la motivation et l’engagement de la direction) et ISO 5001, relative aux respects des personnes.

Et s’agissant de vos fournisseurs, quelles exigences leur demandez-vous sur le plan environnemental ?

Nous travaillons en priorité aves des fournisseurs qui opèrent conformément à un modèle économique durable. Cela implique à la fois la transparence et la traçabilité des produits, ainsi que la protection des droits de l’homme tout au long du cycle de production et de commercialisation. Plus concrètement, pour qu’ils répondent à ces critères, nous leur soumettons un questionnaire auquel ils doivent répondre. Et si leurs réponses sont en conformité avec nos exigences, ils peuvent travailler avec nous. 

Dans la composition de vos produits, quels éléments permettent de dire qu’ils sont vertueux écologiquement ?

Nos colles sont assurément parmi les plus respectueuses du marché en matière environnementale. D’une part, cela fait de nombreuses années que nous travaillons sur la baisse des solvants dans leur composition. Aussi, outre une formule à 98% naturelle désormais pour tous nos sticks, UHU a, en 2014, été plus loin en lançant la gamme ReNature. Il s’agit du premier tube de colle fabriqué à 58% à partir de plastique d’origine végétale, le contenant étant constitué de bioplastique recyclable extrait de la canne à sucre. Sa fabrication permet ainsi de diminuer de 46% les émissions de CO2 et de 48% l’utilisation d’énergies fossiles par rapport à la production d’un bâton de colle UHU traditionnel. Enfin, notre gamme est également dotée de plusieurs produits sans solvant, à l’instar de notre modèle UHU Collage 3 en 1 ReNature. La particularité de cette colle universelle, qui permet de réaliser des collages à la fois précis, fins et large : être pourvue d’un flacon façonné à base de plastique composé à 88% d’éléments d’origines naturelles. 

En matière de recyclage, quels éléments, là aussi, structurent vos engagements sur le plan de l’environnement ?

En vertu de nos ambitions de proposer aux écoliers une solution de recyclage – rappelons que le stick de colle UHU se trouve dans les trousses de presque tous les écoliers avec plus de 35 millions d’unités vendues par an – nous nous sommes associés, en 2018, avec TerraCycle afin de créer un programme de recyclage destiné à offrir une seconde vie à nos sticks de colles. Concrètement, notre prestataire TerraCycle se charge d’organiser la collecte et le transfère, en 500 points répartis en France, de nos tubes usagers émanant de plus d’un millier d’écoles implantées sur le Territoire. Le but de cette initiative est sans ambiguïté : encourager les enfants, dès leur plus jeune âge, à recycler les produits en les sensibilisant à l’importance du développement durable. 

Sur le plan de la communication, quels dispositifs permettent de soutenir cette démarche ? 

Outre le média télé où nous sommes très présents tout au long de l’année et pour lequel notre axe de communication est très axé sur les questions relatives à la composition naturelle de nos gammes, nous avons lancé, en octobre 2020, un grand concours interclasses de créativité autour du cycle de vie des déchets. Le principe ? Les enseignants et leurs élèves, en classes de CP, CE1 et CE2, ont jusqu’au 30 avril 2021 pour nous transmettre des lapbook (livre animé ou livre-objet) sur le thème du recyclage et tenter des gagner des colles pour leurs travaux en classe. 

Autre sujet : les affaires en 2020 pour UHU. Quel bilan dressez-vous ?

2020 restera pour UHU une bonne année. A fin août, sur huit mois, alors que le marché des colles affichait une belle résistance malgré la crise sanitaire avec un repli de sa valeur de seulement -0,2%, UHU voyait son chiffre d’affaires progresser de 6,3%. Deux éléments permettent d’expliquer ces bonnes performances. D’abord, nous n’avons eu de cesse de communiquer auprès des consommateurs, y compris durant le premier confinement, notamment sur les réseaux sociaux via des tutoriels pour aider les parents et les enfants. Aussi, même si les Français ont moins consommé durant cette année, ils se sont portés vers les produits de qualité. Et UHU, précisément, reste pour les consommateurs synonyme de qualité. La preuve en est avec les gains de part de marché que nous avons encore enregistrés en 2020.

Propos recueillis par Christian Capitaine 

 

 

Parts de marché UHU et progressions : marché français des colles et sticks 

(périmètre : janvier-août 2020 et progressions versus janvier-août 2019)

 

Parts de marché hyper-supermarchés (HM-SM)

Progression versus janvier-août 2019

Part de marché circuits traditionnels (OES)

Progression versus janvier-août 2019

Total colles

67,3%

+4,1 points

54,7%

+5,6 points

Total sticks

73,9%

+6,2 points

75,2%

+4 points

Source : GfK