s'abonner

Retour d’expérience - acteur national Bruneau  : « Il y aura certainement toujours besoin de masques, de gel, de cloisonnement… »

2 weeks, 5 days ago

Une vraie capacité d’adaptation et une forte réactivité ont permis à Bruneau, cette acteur national du e-commerce, de faire mieux que tirer son épingle du jeu en construisant une nouvelle offre « Sécurité Covid-19 ». Découverte.  

bruneau

Comme beaucoup d’entreprises, Bruneau a placé en télétravail – et en chômage partiel - l’ensemble du personnel qui pouvait l’être dès le lundi 16 mars, soit totalement des équipes du siège et relations clients, achat, marketing, approvisionnement, etc. « Mais l’entreprise a toujours fonctionné, à 100 % au niveau logistique et géré la crise de façon plutôt très efficace avec un souci de maintenir la même qualité de service pour ses clients », précise Eric Boudet, directeur produits. L’acteur du e-commerce assure en effet habituellement une livraison à J+1.

« Nous l’avons maintenue chaque fois que cela était possible, pour tout ce que nous traitions nous-même, en province et en Ile-de-France, avec 1 délai maximum à J+3 en province pour une partie de nos livraisons sous-traitées. Le tout bien sûr dans de bonnes conditions de sécurité avec dépôt au pied des immeubles. » Si le télétravail à globalement bien fonctionné, Eric Boudet a choisi dès la mi-avril de créer une sorte de « task force » : équipe resserrée autour de lui d’une douzaine de personnes revenues au bureau, et avec qui il a analysé et construit une offre dédiée Covid. Un véritable commando ! « Nous avions beaucoup de produits, gels hydro-alcooliques, produits d’essuyage, poubelles, distributeurs de savon, désinfectants, etc., qui pouvaient répondre aux attentes et aux besoins pour une meilleure gestion de l’épidémie et du confinement.  Néanmoins l’ampleur des besoins générés par la crise a immédiatement mis nos fournisseurs historiques en difficulté côté disponibilité et nous avons dû trouver de nouvelles sources et diversifier notre portefeuille fournisseurs sur beaucoup de ces catégories. Nous avons aussi constaté que nous avions des trous dans la raquette sur certaines autres typologies de produits comme celles de la protection individuelle (masques et visières), du marquage au sol, des panneaux d’affichage, des hygiaphones et cloisons de séparation, de la signalétique, des autocollants pour points de vente et autres. »

 

L’équipe s’est donc immédiatement lancée dans la recherche et le référencement de nouveaux produits… comme de nouveaux fournisseurs ! « Un travail considérable mais très motivant et excitant avec un état d’esprit positif, des prises de décision plus rapides qu’en temps ordinaire… Un travail qui a permis à Burneau de rebondir très rapidement dans un période d’activité pourtant difficile. Une réussite grâce au travail remarquable, à la disponibilité et à l’agilité de l’équipe. »

La demande repart plus vite chez les PME

Bruneau déploie ainsi une offre avec plusieurs centaines de références complémentaires, tout en assurant les commandes de produits plus traditionnels. « Durant cette période, le mix produit a complètement changé. Et les clients comptaient sur nous pour pouvoir s’équiper rapidement en produits plus divers qu’habituellement. » Au final, Bruneau a réalisé un excellent mois de mai et la dynamique s’est poursuivie, bien que de façon moins accentuée, sur le mois de juin. En période normale, la catégorie « Services généraux, hygiène, entretien » représente environ 12 % du chiffre d’affaires de Bruneau. En mai, avec 35 % de l’activité, elle a donc été multipliée par trois !

Une performance rendue possible grâce à l’efficacité de la plateforme des Ulis : « Un très bel outil mais surtout des équipes qui sont restées sur le pont, mobilisées et 100 % présentes. Nous avons dans cette période pu mesurer concrètement le lien et l’attachement fort des équipes Bruneau avec leur entreprise. »  

Maintenant, au fil des semaines et de la reprise des activités, les commandes se recentrent logiquement sur les produits classiques. « Dans un premier temps, nous avons senti une reprise plus nette au niveau des TPE et PME en papier, fourniture de bureau, produits de classement, etc. Au contraire, les demandes grands comptes, qui ont sans doute encore une partie du personnel en télétravail, sont plus flat. A court terme, nous vendrons sans doute encore des produits Covid mais il est clair qu’après un pic de vente en avril-mai, les courbes se stabilisent. Cependant, durant les mois à venir, il y aura certainement toujours besoin de masques, de gel, mais aussi de cloisonnement et d’outils de sécurisation des postes de travail. Nous le vérifions en interne d’ailleurs au fur et à mesure du retour de nos salariés et nous avons développé des solutions originales typées ‘bureau’ ». Bruneau accompagne également les entreprises qui ne veulent pas être prises à nouveau au dépourvu en cas de rebond d’ici à la fin d’année. 

En se projetant un peu plus avant, Eric Boudet imagine qu’une partie des habitudes de télétravail va s’installer de façon plus pérenne, en fonction des cultures des entreprises et de leur activité. « Là encore, nous proposerons des solutions aux entreprises qui voudront accompagner leurs salariés dans l’organisation du travail à la maison avec des produits adaptés ‘home office’. Mais bien sûr cela pose aussi de nombreuses questions. Un exemple : les gens impriment beaucoup moins à la maison qu’au bureau. Il faudra nous adapter, faire évoluer notre offre en fonction de la demande. Réduire les stocks de certains produits sans doute mais nous n’arrêterons aucune référence et ferons l’effort de maintenir un assortiment global conforme à ce qu’il était avant l’épidémie. » 

Le télétravail a par ailleurs engendré quelques ventes complémentaires : « Nous avons, par exemple, livré des sièges ergonomiques au domicile personnel des salariés. Cette activité siège a globalement été plutôt assez dynamique durant le confinement. On note depuis quelques temps d’une manière plus générale une sensibilité grandissante aux aspects de confort et de santé au travail, aussi bien collectivement au niveau des entreprises qu’individuellement au niveau des salariés ou des auto entrepreneurs. » 

Des produits et surtout du service  

Cette période a aussi permis à Bruneau de recruter beaucoup de nouveaux clients grâce en particulier aux nouvelles gammes proposées, qui se sont bien combinées avec les gammes historiques. Comment fidéliser ces nouveaux clients ? « Le défi sera de maintenir une offre produits vaste, disponible, de la rendre attractive, en particulier au travers notre site. » Bruneau dispose en effet d’un site marchand ergonomique, fluide et totalement orienté clients. « C’est notre ADN et un actif fort pour Bruneau dont 90 % des commandes passent par le web ! Bien sûr, la vente à distance est aussi appuyée par une équipe commerciale. »

L’offre « sécurité Covid-19 » (gants, masques, gel, poteaux de guidages, cordons de sécurité, écrans de protection en plexiglas, cloisons de séparation, tableaux blancs, supports d'affichage…) est bien sûr mise en avant sur le site. Elle s’accompagne d’informations à destination des entreprises sur, par exemple, les subventions de l’Etat à destination des PME-TPE pour l’achat d’équipement. Des conseils pour sécuriser son entreprise afin d’accueillir les salariés, préparer sa boutique ou bien choisir son masque complètent cette approche « service » de Bruneau. Et bien sûr, ses 130 conseillers disponibles par téléphone. « Nous cherchons à rester très réactifs et au plus proche de nos clients, de leurs attentes, de leurs questionnements surtout en période difficile. Ce que nous vendons : une garantie de service autant que des produits. »

Catherine Mandigon 

 

Repères : Bruneau en quelques chiffres

100 000 produits disponibles

97 % des commandes livrées en moins de 24h

6 000 commandes traitées chaque jour

77 000 m² de surface de stockage

7,3 millions de colis préparés et acheminés par an

+18 hectares aux Ulis (Essonne) et 77 000 m2 de stock 

7 plateformes logistiques de livraison en province (Lille, Lyon, Marseille, Toulouse, Nice, Bordeaux, Nantes)