s'abonner

RDC 21 en GSA - bilan définitif - Trois semaines de baisse en août

3 weeks, 1 day ago

Confirmation. Cette rentrée des classes 2021 demeurera dans les annales comme étant inédite dans le circuit de la GSA. Petit retour en arrière. De la semaine 26 à fin de semaine 33 (du 28 juin au 22 août), sachant que l'ARS (Allocation de rentrée scolaire) a été versée le 17 août, que constatait-on au sein des hypermarchés et des supermarchés ? Ni plus  ni moins qu’un recul des ventes. Ainsi,  le chiffre d’affaires global de ce circuit enregistrait un repli de 1,9 %, à 259 M€, et une baisse de 1 % en volume, avec 101 millions de lots écoulés. Les hypermarchés résistent mieux avec un recul de 1,6 %, à 238 M€, par rapport aux supermarchés qui enregistrent un reflux des ventes de 4,7 %, à 21 M€. De fait,  contrairement à un mois de juillet où les achats avaient été soutenus, août a connu un coup d’arrêt ; du jamais vu ! Dans le détail, la GSA enregistrait encore une progression de ses ventes à la semaine 31 (du 2 au 8 août), puis une chute de 13 %  la semaine suivante (32) et ensuite de 15 % (!), du 16 au 22 août, période où était versée pourtant l’ARS. Du reste,  cette allocation marque de plus en plus chaque année le top départ des achats scolaires. Quant à la semaine 34 (du 23 au 28 août), la chute se poursuit, voire s’accélère avec un repli cette fois de 22,5 % !

Un peu de couleurs

Finalement, les données à fin semaine 36 (du 28 juin au 11 septembre ) recueillies par GfK France, le circuit a retrouvé un peu des couleurs sur les deux dernières semaines (35 et 36) et la GSA termine cette rentrée avec une baisse de  2,5 % en valeur et un recul de 1,4 % en volume, soit un chiffre d’affaires total de 416 millions d’euros (M€) sur la totalité des familles de produits auditées par GfK.  « Quoi qu’il en soit, souligne Carole Beyly, consultante senior au sein de l'institut d'études marketing, les deux dernières semaines ont permis de freiner le recul des ventes. Et cette rentrée est plutôt similaire à celle de 2020. Certes,  les achats de juillet ont été plus importants par rapport à ceux effectués un an auparavant. Néanmoins, le plus gros des ventes demeure en août. De fait,  le poids respectif de chacun de ces deux mois a été rééquilibré. A mon avis,  les ménages ont profité au maximum de leurs vacances avant d’effectuer leurs achats début septembre. Il n’en reste pas moins vrai que cette rentrée a été atypique comme celle de 2020 ! »

Grande vedette de cette rentrée...

Par grandes familles de produits peu de changements au final par rapport aux premières tendances enregistrées en juillet. Grande vedette de cette rentrée, l’univers de l’écriture a progressé de 1,4 % en valeur,  et demeure stable en volume. Les autres familles sont en baisse en valeur : les accessoires enregistrent un repli de 1,7 %, les adhésifs et les colle de 0,5 %, le papier recule de 5,4 % et le classement de 4,2 %. Quant aux cahiers,  la GSA a enregistré un repli de 3,9 %.  « Néanmoins,  dans cette catégorie, ceux dotés de couverture en polypropylène dominent le marché face à ceux dotés d’une couverture en carte. D’où une baisse de la vente de des protège-cahiers qui ont enregistré un repli de 20,7 %. Du reste, en 3/4 ans, cette catégorie a perdu la moitié de sa valeur », poursuit Carole Beyly. A noter aussi,  la baisse des ventes de 8,5 % des agendas ; en revanche, les ventes ont progressé dans les autres circuits de distribution.  

Trois produits sur le podium 

Cette fois par produit,  on retrouve sur le podium trois articles. Tout d’abord,  les notes repositionnables qui ont enregistré une hausse de 6,7 % des ventes en valeur. Ensuite viennent les surligneurs avec une progression de 5 %.  A noter que la mode du pastel ne se dément pas.  Enfin,  les recharges pour roller ont été en progression de 4,8 %, toujours en valeur. A noter une hausse de 4,7 % des marqueurs, articles qui se placent ainsi à la quatrième place.  

« Les ventes de cartouches d’encre thermosensible sont largement majoritaires ; les rollers thermosensibles ont tiré la croissance et ils ont affiché une progression de 1,1 % », remarque Carole Beyly.  Par ailleurs, à remarquer un léger repli de 0,2 % des colles. 

En ce qui concerne le poids des hypermarchés par rapport aux supermarchés, les premiers retrouvent leur place prépondérante, perdue en 2020 lors des différents confinements. Ainsi, les hypermarchés ont réalisé  377 M€ de chiffre sur les 416 M€ de la GSA,  soit quelque  90 % du marché,  en baisse de 2,2 % en valeur. Dans le même temps,  les supermarchés ont enregistré un repli de 5,5%, toujours en valeur.  Enfin,  les prix ont été globalement à la baisse, de 2,2 %, du fait de la forte pression des actions promotionnelles…

Toutes les infographies à retrouver ici