s'abonner

Raja : vente effective le 7 octobre et affine sa stratégie

1 year, 9 months ago

(en photo de Une) Nathalie Chapusot, directrice générale déléguée marketing-ventes et digital, Danièle Kapel-Marcovici, présidente directrice générale, et Vincent Terradot, directeur international.

 

Ce matin,  jeudi 12 septembre,  Danièle Kapel-Marcovici, présidente directrice générale du groupe Raja, organisait une conférence de presse pour présenter officiellement le rachat des quatre sociétés, JPG et Bernard en France, MondOffice en Italie et Kalamazoo en Espagne, à Staples BV Europe (voir notre grande interview). La vente sera effective le lundi 7 octobre. Actuellement, les dernières négociations sont en cours, lesquelles sont présentées comme secondaires. «  En 2000, notre chiffre d’affaires était de 100 millions d'euros.  Il sera demain d’un milliard d’euros. Il aura fallu 20 ans pour atteindre se seuil symbolique », s’amuse à souligner Danièle Kapel-Marcovici. La moitié sera réalisée par la France. Et d’ajouter : «  Les équipes de ces quatre entreprises ont souffert car elles ont perdu au fur et à mesure leur autonomie. »

La centrale d’achats est jusqu’à présent installée à Amsterdam et les serveurs informatique à Gdansk en Pologne.  Raja a donc décidé de transférer les activités achats et approvisionnements d’Amsterdam à Villepinte, siège du groupe.  Il en ira de même pour les données informatiques et les sites  qui seront intégrées à la plateforme de Raja.

 

« Les outils seront ainsi mutualisés. En nous rejoignant, ces entreprises passeront d’un développement financier à un développement business », précise la présidente directrice générale. Par exemple,  le catalogue Bernard sera internationalisé. La marque est pour l’instant un peu active en Belgique. Raja compte fortement augmenter les ventes dans ce pays et l’installer aux Pays-Bas.  

Du reste, la fourniture de bureau se retrouvera à terme dans les catalogues des 17 filiales du groupe. Parallèlement, Raja va doubler son portefeuille clients en Europe pour atteindre le million. Actuellement,  la clientèle de Raja touche aussi bien les autoentrepreneurs que les grands comptes,  comme Amazon qui est le plus gros client de Raja en Europe… Parmi les grands comptes européens ou non,  l’entreprise de Danièle Kapel-Marcovici travaille également avec l’Armée de Terre, Monoprix, Siemens, BMW, Décathlon, H&M, Bosch. « Nous sommes capables également de livrer une commande simultanément dans deux mille sites en Europe », ajoute-t-elle.

 

E-commerce : nouveaux développements

Pour autant,  l’arrivée de ses quatre entreprises ne signe pas la fin du site marchand Welcome Office. Cette filiale demeure dans le groupe « car elle dispose de clients fidèles », précise-t-elle. En revanche, des synergies seront mise en place avec JPG pour la logistique et l’offre produits. Actuellement,  Welcome Office traite notamment avec Alkor. Plus globalement, en ce qui concerne l’e-commerce, les ventes pesaient 5 % du chiffre d’affaires global en 2010. L’objectif est d’atteindre  les 60 % à terme. Pour cela, le plan Raja Next a été mis en place. Il consiste en la création d’une nouvelle plateforme numérique où plusieurs fonctions apparaîtront : Chatbot, Chat, possibilité de passer une commande vocalement… le tout baigné dans l’IA. « Cette plateforme sera unique pour l’ensemble de nos filiales, sur le modèle Amazon », annonce la présidente directrice générale. Les 330 000 m2 d’entrepôts répartis dans toute l’Europe seront également connectés. Toujours dans le domaine de la logistique, le groupe a débuté en juillet la construction d’un nouveau centre en Grande-Bretagne pour sa filiale Morplan installée à Harlow dans l’Essex, à deux pas de l’ancien. Les travaux seront achevés d’ici à juin ou juillet 2020. La filiale disposera alors d’un bâtiment de  22 500 m2. « Et cette opération nous permettra aussi de mutualiser l’offre »,  ajoute Danièle Kapel-Marcovici. Enfin,  Raja construit actuellement un centre unique pour la Scandinavie. Il deviendra opérationnel pour la Suède en décembre, pour la Norvège en janvier prochain et pour le Danemark en mars 2020.

Enfin, en faisant un point sur la conjoncture, Danièle Kapel-Marcovici se montre on ne plus confiante tout en  reconnaissant toutefois que la filiale allemande du groupe,  UdoBar,  n’enregistrera pas de croissance cette année le contexte économique outre-Rhin étant peu favorable en ce moment. Même constat pour la filiale britannique Morplan, cette fois à cause du Brexit.

Dernier point et peut être pas le moindre : pour accompagner sa croissance, Raja est en phase de recrutement…

F. L.

Repères : les chiffres clefs des quatre sociétés

 

JPG

Création : 1977

Salariés : 373

Siège : Survilliers (95)

Base logistique : 25 000 m2

CA 2018 : 128 millions

A appartenu à : Boise Cascade, puis PPR, Staples Group et Cerberus

 

Bernard

Création : 1970

Salariés : 126

Siège : Neuville-en-Ferrain (59)

Base logistique : 16 800 m2

CA 2018 : 33 millions

A appartenu à : PPR, puis Staples Group et Cerberus

 

Mondoffice

Création : 1984

Salariés : 307

Siège : Biella (ville du Piémont, au nord de Turin)

Base logistique : 16 200 m2

CA 2018 : 120 millions

A appartenu à : Staples Group puis Cerberus

 

Kalamazoo

Création : 1972

Salariés : 155

Siège : Bilbao

Base logistique : 11 800 m2

CA 2018 : 39 millions  

A appartenu à : Staples Group puis Cerberus