s'abonner

Place de marché - Mercateo lancera un nouveau service en 2021

1 year, 3 months ago

Mercateo, la plateforme professionnelle de services et d'approvisionnement entre fournisseurs et distributeurs lancera vers juin 2021 un nouveau service. Son nom : Unite.  

(en photo) Constance Martiny-Sondag, directrice générale France, et Floriane Parisot,  responsable marketing.

mercateo

Chaque acteur dans un marché se doit d’évoluer sous peine de se laisser distancer par la concurrence et perdre inéluctablement des parts de marché. L'entreprise de services Mercateo n’échappe pas à la règle.  Cette plateforme professionnelle de services et d'approvisionnement entre fournisseurs et distributeurs lancera vers juin 2021 un nouveau service. Son nom : Unite.  De quoi s’agit-il ?  « Le rôle des achats évolue… pour le mieux, constate Constance Martiny-Sondag, directrice générale de Mercateo France.  Car la RSE prend une part de plus en plus importante, c’est le moins que l’on puisse dire. Nous mêmes,  nous possédons notre propre charte environnementale et nous avons obtenu pour la seconde année consécutive la médaille d’argent EcoVadis. Les achats jouent un rôle stratégique dans la vie des entreprises. Néanmoins, ceux indirects demeurent trop fragmentés. » Et c’est là que la bât blesse.  Les salariés d’une société vont généralement au plus simple quand ils ont besoin d’un seul produit pour poursuivre leur travail. Cela va de l’achat d’un câble IT au petit matériel de bureau.  Résultat, la comptabilité se retrouve chaque mois avec des montagnes de facturettes, des notes de frais qui ne font qu’encombrer la comptabilité. « Qui plus est, ajoute Floriane Parisot,  responsable marketing, ces petits achats ne permettent pas d’établir de relations personnalisées avec les fournisseurs. » Ces achats  indirects ne doivent pas être sous estimés; toutes les entreprises sont concernées, quelle que soit leur taille. En moyenne, ils représentent 27 % des achats total et ils sont en constante augmentation. S’ajoute à cela un manque de contrôle et de visibilité pour la société. La transparence n’est pas de mise.  La volonté de Mercateo est de passer d’un monde fragmenté à un monde unifié dans les achats indirects : d’où la création du service Unite.  

Une sorte de salle d’exposition

mercateo

Les relations achats entre une société et ses fournisseurs sont de l’ordre de trois types pour Mercateo.  Tout d’abord, ceux dénommés stratégiques, autrement dit les contrats cadres dématérialisés avec les fournisseurs.  Ensuite, les achats tactiques. Ils concernent les produits que l’on ne trouve pas ailleurs,  notamment dans les accords cadres. Enfin,  les achats transactionnels, les fameuses notes de frais. Et plus on s'éloigne des accords cadres,  plus les frais et le temps perdu en recherche progressent. Unite est là pour y remédier. La partie transactionnelle accueille les fournisseurs et les distributeurs, déjà présents sur l’App Store  de Mercateo quelles que soient leur taille, ayant un faible volume de commandes. « C’est une sorte de salon où cohabitent plusieurs stands. Les prix sont prédéfinis. Et quand un utilisateur se connecte à la place de marché,  les tarifs apparaissent automatiquement »,  poursuit Constance Martiny-Sondag. Par exemple,  un industriel peut être en intégration directe avec 50 références.  Les 5 000 autres qui constituent la globalité de son offre, jusqu’à présent non retenues, peuvent se retrouver désormais dans la partie achats transactionnels. « C’est le réseau Unite », résume Floriane Parisot. 

Lever les contraintes 

Généralement,  une entreprise souhaite instinctivement réduire le nombre de ses fournisseurs afin de réaliser des économies. Cependant,  elle se trompe, comme le souligne la directrice marketing. « En fait,  elle veut avant tout diminuer le temps qu’elle consacre à gérer administrativement ses comptes fournisseurs. Si cet obstacle est levé, alors  cette même entreprise n’a rien contre la possibilité de pouvoir s’adresser à une multitude de fournisseurs et de distributeurs. » Autrement dit,  Unite l’a dégage de toute la paperasserie d'antan. Cette mise en ligne des achats transactionnels devrait faire croître le nombre d’acteurs présents sur Mercateo. Pour autant,  l'équipe France ne souhaite pas faire de projection. Actuellement,  le groupe aligne quelque 100 millions de références en englobant les différents où il agit, dont environ 7 millions pour la France, et accueille aux alentours de 700 fournisseurs/distributeurs, toujours sur notre continent. 

Le fait de pouvoir pour un industriel référencer l’ensemble de son offre sur Mercateo en la ventilant entre achats stratégiques,  tactiques et transactionnels du site n’est pas sans rappeler l’approche d’Amazon, plus précisément celle d’Amazon Business. Une comparaison qui n’a pas lieu d’être pour la directrice générale de Mercateo France. « Tout d’abord,  nous ne possédons pas d’entrepôt. Toutes les livraisons sont effectuées par dropshipment.  Ensuite,  Mercateo est une société de nouvelle technologie où nous mettons en avant les fournisseurs ;  en aucun cas nous sommes en concurrence avec les entreprises que nous hébergeons. Qui plus est, ajoute Constance Martiny-Sondag, nous ne sélectionnons pas les produits.» De plus,  les serveurs utilisés  par Mercateo sont installés en Europe, garantissant ainsi une plus grande confidentialité des données pour les entreprises européennes contrairement à ceux installés chez l'Oncle Sam.  

Cela dit,  la mise en place d’Unite amènera de nouvelles familles de produits ou de services, des pailles en carton à la location de plantes ou de mobilier par exemple. « N’importe quelle entreprise peut venir sur Unite, de la TPE aux grands groupes, et les frais d’inscription sont symboliques », ajoute Constance Martiny-Sondag. A noter que le site se rémunère à la fois sur les transactions et la place de marché. 

Partenariat avec SAP Ariba 

Actuellement,  la fourniture de bureau représente la première famille de produits sur le site français, puis en second le matériel IT. En Allemagne,  c’est l’inverse. L'année dernière,  le groupe Mercateo a réalisé un chiffre d'affaires global 316 millions d’euros contre 280 millions un an auparavant, et il s’attend pour cette année à une nouvelle progression au global, et cela malgré la crise. « Notre activité en France sera au final stable même si nous aurions pu réaliser une très belle année », précise Floriane Parisot. Quoi qu’il en soit, le lancement d’Unite au milieu de l’année prochaine en France, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Espagne devrait soutenir l’activité du groupe. Il s’agit d’une première vague,  Mercateo étant présent dans 14 pays. Mais pas seulement. Pour information, la société SAP Ariba, spécialisée dans la numérisation des des processus d’approvisionnement et présente à travers les cinq continents, travaille avec EBay pour l’Amérique du Nord,  Mercadolibre pour l’Amérique du Sud… et avec Mercateo pour toute l’Europe. « Ce partenariat, conclut la directrice générale, procure encore plus de visibilité aux TPE, aux PME , aux ETI et aux grands groupes.» Rendez-vous en 2021. 

F. L.