s'abonner

Pas d’étrennes en janvier pour le commerce spécialisé

1 month, 1 week ago

« Commerce spécialisé : un mauvais mois de janvier, comme redouté. » C’est sous ce titre que la Fédération pour la promotion du commerce spécialisé Procos présente les résultats de son baromètre mensuel. Ainsi, l’activité a enregistré une baisse moyenne de 5,1 % (*).

La cause : les deux premières semaines ont été impactées par les mouvements sociaux… et « les soldes n'ont pas permis de générer une activité suffisante pour renverser cette tendance », précise la fédération.

Par zone géographique, toutes sont touchées. Procos a ainsi enregistré un repli des ventes de 5,6 % en périphérie, dont un recul de 6,5 % pour les centres commerciaux et de 4,7 % pour les moyennes surfaces,  et de 4,3 % en centre-ville. Dans le détail,  les moyennes surfaces de centre-ville sont en repli de 4,3 % et les centres commerciaux de 8,1 %. Seuls les magasins de rue arrivent à limiter les dégâts avec un repli de seulement de 1,8 %.

En ce qui concerne la fréquentation des magasins, elle a connu une baisse importante en janvier 2020 par rapport à janvier 2019, de  3,4 % en moyenne selon l’observatoire Procos/Stackr (**)). Certaines régions ayant même connu des baisses plus fortes, entre 5 % et 6 % : Normandie, Occitanie, PACA. Lesquelles baisses sont plus fortes dans les grandes villes que dans les villes moyennes. Par ailleurs, Procos note une chute de l’activité des centres commerciaux de centre-ville durant les trois derniers mois, de 6, 8%

Compte tenu de tous les phénomènes exogènes ayant entravé la mobilité des consommateurs pendant cette période, il n'est pas possible pour le moment de tirer des enseignements généraux pour le reste de l’année 2020. Les conditions d’une consommation dynamique sont plutôt réunies (pouvoir d’achat…). Espérons que les commerçants pourront exercer normalement leurs activités lors des prochains mois. Souhaitons par ailleurs, que les partenaires du commerce et des commerçants (propriétaires immobiliers, banques, Etat) sauront mettre en place les mesures d'accompagnement adaptées aux événements que le commerce vient de vivre. Un impératif pour réduire les impacts et pour permettre aux commerçants et enseignes de poursuivre leur transformation indispensable à la société de demain », souligne Procos dans son communiqué.

Source : panel Procos (*) 50 enseignes interrogées sur leur performance dans 50 pôles de références situés dans 15 agglomérations (**) L’observatoire de fréquentation des commerces Procos/Stackr cumule les données captées en permanence dans 13.000 points de vente sur 1.800 sites de commerce (centres commerciaux, rues…)

procos