s'abonner

Office Depot France - Le projet Adexgroup/Sandton - Interview Philippe Guillotin

4 months, 3 weeks ago

Jeudi prochain, le 3 juin, le sort d’Office Depot France sera connu. Le tribunal de commerce de Lille-Tourcoing aura en effet rendu son jugement parmi les deux repreneurs potentiels, d'une part,  la coopérative Alkor à travers des coopérateurs,  et,  d’autre part, le distributeur Adexgroup accompagné par le fonds d’investissement de consolidation Sandton Capital Partners propriétaire du groupe Adveo France et Benelux.  Rencontre avec son président Philippe Guillotin. 

PNP : Comment en êtes-vous venus à vous intéresser à ce dossier ? 

PHILIPPE GUILLOTIN : Adexgroup est un distributeur francilien avec lequel Adveo travaille depuis plus de 15 ans. Lors du 1er tour,  son P-DG,  Guillaume Guez, a présenté au tribunal une offre de reprise qui ne concernait qu’une partie des points de vente installés en Ile-de-France.  Par la suite,  il nous a contactés pour améliorer et élargir son offre. Désormais, le plan de reprise dénommé New Office Depot est mené conjointement et cofinancé par Adexgroup et Sandton. L’objectif principal était de pouvoir proposer, une offre de reprise du réseau de magasins avec le maximum d’emplois sauvés, et cela dans le cas où le plan de reprise globale du directeur général d’Office Depot France ne serait pas retenu… (après un bref silence) De plus, il existe chez moi un aspect affectif vis à vis de cette enseigne.  Venu de la GSA, j’ai découvert le monde de la fourniture de bureau chez Office Depot, voilà plus de 25 ans déjà ! Et je connais même un certain nombre de salariés. Comme pour tous nos adhérents, notre raison d'être chez Adveo était d’accompagner ce projet de reprise et de travailler dans l’intérêt de tous nos distributeurs. 

Concrètement, que proposez-vous ? 

Le périmètre de reprise a été préparé avec les représentants du personnel, New O.D. souhaite reprendre 58 magasins sur 60 ; le superstore d’Aubervilliers Seine-Saint-Denis ne peut être repris mais nous conserverons ses effectifs. Les sites internet Office Depot, Office Depot business et Viking font également partie du projet. Adexgroup et Sandton investissent 41M€ dans cette reprise, dont 27 millions d’euros de ressources financières (fonds propres, financements et crédit fournisseur) et 14 millions d’euros de passif repris. Quant au périmètre social, nous prenons également des engagements forts : 628 contrats de travail repris immédiatement avec une garantie de l’emploi deux années, une priorité à l’embauche de 3 ans au sein des sociétés Adexgroup, Adveo et New O.D pour les salariés non repris ainsi qu’une bourse à l’emploi immédiate de plusieurs centaines d’emplois au sein de tous nos réseaux. Enfin la possibilité pour les équipes commerciales qui le souhaitent de créer leur société de vente par notre programme « Start up » Calipage/Plein Ciel ou Buro+ sur des villes cibles. L’enseigne Office Depot a des spécificités, des services et un ADN propre. Les collaborateurs de cette équipe sont de vrais professionnels avec une culture et des clients très attachés à l’enseigne.  

Comment expliquez-vous que ce groupe, présent depuis 1996 en France, en soit arrivé là ?  

Office Depot France n’a pas su passer du multicanal à l’omnicanal, faute d’outils informatiques unifiés et d’une logistique adaptée face à la transformation rapide de nos métiers.  Notre objectif est d’apporter ces solutions à l’ensemble des distributeurs et comme nous le faisons avec nos enseignes Calipage Plein Ciel et Buro + accompagner la mutation digitale.  Après la crise de la Covid, notre marché traditionnel BtoB va repartir mais il reste fondamental de mieux répondre chaque jour à l’évolution de la demande client.

La crise a lourdement impactés l’univers du Contract. Inversement, elle a insufflé un nouveau dynamisme aux points de vente et renforcé le e-commerce.  Notre industrie ne fait pas face à un problème de demande mais à un problème d’adaptation face aux changements de comportement ainsi qu’aux nouvelles attentes des consommateurs. En résumé, notre plan comprend trois axes : sauver le maximum d’emplois, construire avec  Office Depot les outils nécessaires à l’omnicanalité afin de renforcer l’ensemble de nos adhérents et de nos enseignes en France. Quoi qu’il en soit,  rendez-vous jeudi prochain pour connaître la décision du tribunal…

Propos recueillis par Frédéric Leroi 


Repères… Les 30 ans d’Adveo !

Le mois prochain (en juin),  le groupe fêtera ses 30 ans ! L’occasion de présenter la mise en place opérationnelle des nouveaux outils numériques (e-procurement, e-commerce) mais aussi ceux logistiques avec la robotisation de l'entrepôt central de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne) avec au cours d’un rendez-vous spécial anniversaire de la WebTV ADVEO, notamment, pour la première fois l'utilisation de drones. A noter que le nombre de références en stock va passer de 25 000 à 35 000 d’ici la fin de cette année avec comme objectif 45 000 d’ici à fin 2022…