s'abonner

Groupe Bic : nouveau plan d’économies

1 week, 3 days ago

Lancé en février 2019, le plan visant à transformer le groupe Bic et intitulé  "Bic 2022 - Invent the Future" se poursuit et cinq nouveaux chapitres sont mis en place. Objectifs déclarés : dynamiser les ventes et atténuer l'impact de la crise. 

Le premier concerne la maîtrise des dépenses d’exploitation “en investissant ce qu'il faut, où il faut”.  Autrement dit, le groupe prévoit entre 15 à 20 millions d'euros d'économies sur les dépenses d'exploitation pour compenser la baisse des ventes. 

 

Le deuxième est de mieux protéger les flux de trésorerie (Cash Flow) en contrôlant les investissements industriels et en réduisant les stocks. Bic prévoit ainsi une diminution des stocks d’environ 15 à 30 millions d'euros cette année par rapport à 2019. La multinationale juge cruciale la prochaine rentrée des classes pour atteindre cet objectif. Parallèlement,  les investissements industriels passeront à 80 millions d'euros cette année contre 114 millions l’année dernière. A noter que le groupe, disposait de 127,6 millions de trésorerie avant le versement du dividende au titre de l’année 2019, versement programmé malgré la crise. 

Le troisième chapitre concerne “l’innovation en se concentrant sur les attentes des consommateurs, les produits durables et les partenariats commerciaux”. Le groupe annonce notamment le lancement à la fin de l’année d’un Bic Cristal rechargeable avec un corps métallique.

Le quatrième vise à réduire la complexité des prises de décisions. Bic déclare vouloir réaliser des “économies supplémentaires générées par une plus grande efficacité de la politique d’achats”. Il compte ainsi économiser 50 millions d'euros  d’ici à fin 2022.

Enfin, le cinquième chapitre est de dynamiser la croissance. Pour cela,  l'industriel compte agir sur trois leviers : tirer parti de nouvelles capacités commerciales; renforcer les activités existantes à travers une croissance externe ciblée; améliorer la compétence de ses équipes. Du reste,  Bic mettra en oeuvre ces points pour “simuler” les ventes de sa branche papeterie lors de la prochaine rentrée des classes… Parallèlement, le groupe table sur une développement du e-commerce qui devrait atteindre 20 % du chiffre d’affaires global cette année.  

 « Alors que cette crise sanitaire génère des défis sans précédent, elle nous offre également l’opportunité d'accélérer notre transformation vers une entreprise plus agile et plus centrée sur le consommateur et nous entendons sortir plus forts de cette période. Ces cinq chantiers qui soutiennent nos piliers stratégiques à long terme, nous permettront de relever ces défis et nous placeront en position de force lorsque l'économie se redressera », a notamment déclaré Gonzalve Bich, directeur général de Bic.