s'abonner

Interview Jean-Louis Coustenoble, JPG : « Je vois aujourd’hui deux opportunités de développement » 

1 week, 5 days ago

Jean-Louis Coustenoble, nouveau directeur général de JPG, fait un point sur la situation de l’entreprise à l’occasion de l’inauguration du nouveau show-room du siège social de Survilliers. Objectif : redevenir un acteur leader...

coustenoble

PNP : JPG est en plein renouveau depuis quelques mois… 

JEAN-LOUIS COUSTENOBLE : En effet, 2021 sera une année marquante pour JPG qui fête ses 45 ans, suite à son entrée dans le groupe RAJA (numéro un européen de la distribution d’emballages, de fournitures et d’équipements pour les entreprises) fin 2019 et à ma prise de fonction à la direction générale depuis février 2020. Bien sûr, se retrouver à la tête du navire quasiment au moment du confinement a rendu plus complexe les évolutions à mener mais durant ces 18 mois, avec une équipe très impliquée, nous avons conduit à terme plusieurs chantiers dont celui très important d’une nouvelle plateforme internet. 

Après l’expérience difficile avec Staples, comment se passe l’intégration au groupe RAJA ? 

Les synergies avec RAJA sont évidentes au travers de gammes de produits complémentaires et, au plan commercial, d’une base de des clients en partie communs, enfin avec un développement européen dans les deux cas. Et, cerise sur le gâteau,  le tout récent rachat de Viking qui nous ouvre des perspectives dans sept pays européens. Entrer dans ce groupe est sans aucun doute une belle opportunité pour JPG ! C’est d’ailleurs la raison de mon retour (NDLR : présence dans le groupe JPG de 1994 à 2009). Je suis resté attaché à cette entreprise, le projet et l’ambition portés par Danièle Kapel-Marcovici pour JPG recoupent parfaitement ma vision. L’approche d’un groupe resté familial, qui porte des valeurs humaines et environnementales fortes, travaille pour le long terme, offre à JPG les moyens de redevenir l’acteur leader qu’il était. Aujourd’hui, nous voulons le faire savoir à nos clients, et le show-room de 800 m2 du siège social à Survilliers (95), dédié à l’aménagement de bureau et au service de la qualité de vie au travail, est une vitrine du renouveau de JPG ! C’est un outil magnifique pour démontrer notre savoir-faire et proposer à nos clients un véritable accompagnement dans la conception des nouveaux espaces de travail. Il est organisé en 5 espaces d’exposition répartis sur 5 étages : Accueil et espace lounge ; Coworking et flex office ; Santé et bien-être au travail ; Working ; Convivialité et espace pause. (PNP y reviendra plus en détails prochainement - NDLR). 

Comment tous ces changements sont-ils vécus en interne ? 

Au-delà de nos clients, le show-room est aussi une fierté pour les collaborateurs en interne, les commerciaux ont envie de le faire découvrir, il reflète la volonté de l’équipe dirigeante de redonner une belle image à JPG. Contrairement à un fabricant, un distributeur n’a pas de marques, ne dépose pas de brevet… l’élément différenciant est bien sûr le service mais aussi et surtout les collaborateurs et leur engagement. L’humain est au cœur de notre business et nous partageons cette philosophie avec RAJA. JPG a d’ailleurs recruté près de 40 personnes en 8 mois : pour une entreprise de 400 personnes, cela marque une ambition pour l’avenir. Un investissement important lié à la volonté de Danièle Kapel-Marcovici de donner une forte autonomie à JPG. Nous avons donc réinternalisé le service appel, la comptabilité, le service approvisionnement , le service publishing pour le catalogue.

Vous êtes donc confiants dans l’avenir de JPG ? 

Je suis convaincu que nous sommes maintenant armés pour répondre aux marchés d’aujourd’hui… et de demain. D’autant que je vois aujourd’hui deux opportunités de développement. D’abord l’hybridation actuelle du travail, une tendance de fond qui va se poursuivre avec un télétravail plus institutionnalisé et donc le réaménagement nécessaire de nombreux espaces. Un domaine sur lequel JPG est légitime et dispose d’un grand savoir-faire. Ensuite, l’importance prise par la RSE. Là encore, nous y travaillons depuis longtemps en proposant des gammes de produits verts. Sans évoquer l’engagement de longue date de JPG : Iso 14001, tri sélectif, éclairage led, éco-pâturage avec des moutons pour entretenir les espaces verts, présence de ruches, accompagnement de jeunes entrepreneurs, etc. JPG ne manque pas d’atouts à faire valoir ! 

Enfin, quel regard portez-vous sur la situation actuelle du marché ? Je pense, notamment, à la hausse des matières premières... 

Selon les catégories, comme tout le monde, nous subissons de fortes hausses de prix impossibles à absorber et, inévitablement, nous les répercutons en partie. Les négociations sont bien sûr compliquées mais les acheteurs ont aussi conscience que ce mouvement est exceptionnel et, globalement, nos clients ont joué le jeu. Ce qui m’inquiète le plus est la possible pénurie à venir liée à l’approvisionnement en matières premières. Nous avons anticipé autant que possible en stockant les produits des familles les plus stratégiques. C’est un risque en termes d’investissement mais, d’une part, la solidité financière du groupe le permet, et, d’autre part, notre engagement auprès de nos clients le justifie. Heureusement, le monde du mobilier de bureau est très européen, et JPG se fournit pour plus de 90 % de ses produits dans des pays proches (France, Italie). Quant à la fourniture de bureau, nous sommes dans un ratio de 80 % environ acheté en Europe et nous cherchons en permanence à aller plus loin encore dans cette démarche.  

Propos recueillis par Catherine Mandigon