s'abonner

Interview : Emmanuel Lombard, directeur général de Fellowes France

1 year, 9 months ago

 Déjà présent depuis de nombreuses années dans les produits ergonomiques et le mobilier, Fellowes passe à la vitesse supérieure en créant cet été une division spécifique dédiée au bien-être au travail. Rencontre avec Emmanuel Lombard, directeur général de Fellowes France.

Emmanuel Lombard,  directeur général France, Maïté Martin, directrice marketing division matériel de bureau, et Barbara Cadet, directrice marketing division ergonomie.

fellowes

 

PNP : Fellowes a eu récemment cent ans. Quel bilan tirez-vous de cet anniversaire ?

EMMANUEL LOMBARD : Le groupe fêtait  effectivement voilà peu son centième anniversaire ! Cette entreprise familiale est riche des convictions et des valeurs qui ont été portées par les quatre générations successives de dirigeants. Le respect, la confiance ainsi que l’esprit entrepreneurial sont mis en exergue. Tout cela apporte un supplément d’âme et d’engagement de la part de chacun qui se traduit dans la performance globale de l’entreprise. Notre indépendance vis-à-vis d’actionnaires extérieurs permet également de travailler dans des conditions et des perspectives différentes. Le moyen et le long terme, ainsi que notre héritage prévalent dans les prises de décisions. Nous travaillons chaque jour pour créer de la valeur,  pour nos employés mais aussi pour les distributeurs et les utilisateurs. Notre objectif est d’être fidèle à ce que nous sommes et à ce que les clients sont en droit d’attendre de nos produits et de nos services. Nous sommes fiers de notre histoire et de notre culture, mais cela ne signifie pas que nous ne sommes pas agiles et en quête de nouvelles opportunités. Nous avons identifié voilà quelques années la nécessité de changer et de nous adapter aux défis liés à la transformation des habitudes de consommation, qu’ils proviennent de la baisse de la demande des produits liés au papier ou du chemin emprunté par les consommateurs pour sélectionner un produit.

Mais comment répondez-vous à ces nouveaux défis ?

(En photo ) Du mobilier au machines de bureau, le bien-être au travail vu par Fellowes (hors moniteurs). A noter que les sièges Elea lancés aux Etats-Unis ont de fortes chances de se retrouver bientôt en Europe.

Par exemple, le marketing numérique est l’une des priorités de l’entreprise depuis presque dix ans. Une bonne maîtrise de cet outil, et de ses techniques, est nécessaire si nous voulons être visibles et exister sur internet et cela auprès des milliards de consommateurs qui ont accès à une offre de produits et de marques de plus en plus pléthorique. Fellowes a également décidé d’anticiper la baisse de la consommation des produits dépendant de celle du papier en proposant des solutions pour améliorer le bien-être et la santé des employés au bureau. Notre objectif est de devenir LA marque de référence en la matière. Pour ce faire, Fellowes a créé des centres d’excellence afin de développer le potentiel humain de l’entreprise, l’innovation produits, l’impact de la marque et le fonctionnement global de l’entreprise. Cela confère à notre approche un avantage concurrentiel dans le marché qui se traduit dans nos résultats. Dès lors,  notre défi réside dans le fait de continuer à proposer des services et des articles innovants dans nos familles traditionnelles et d’atteindre nos objectifs pour les nouvelles catégories.  

Vous parliez de résultats, sous entendu positifs. Mais quels sont-ils ?

Sans vous donner de chiffres précis, sachez qu’entre 2014 et 2018, le chiffre d’affaires de Fellowes Europe a cru de 30 % et de 40 % pour celui de la France. Uniquement en 2018, nous avons enregistré de la croissance dans toutes nos familles de produits en France et en Europe également, et nous conservons ou renforçons notre position de leader dans toutes ces catégories. Nous sommes bien évidemment fiers de ces résultats mais le plus important est le retour que nous recevons de la part de nos clients, l’image qu’ils ont de notre marque, des produits et des services que nous proposons. Nous pensons qu’il s’agit là des fruits que nous récoltons de notre souci constant d’apporter une différence et de la valeur ajoutée, dans le respect de nos engagements et de nos valeurs.

Depuis que je travaille chez Fellowes, j’ai pu moi-même apprécier, au-delà des valeurs de confiance et de respect, la vision à moyen et à long terme du groupe. Celle-ci  permet d’établir et de mettre en place des stratégies à la fois de manière sereine et efficace, au lieu de céder à des opportunités ‘’court-termistes’’. Du reste, cela se retrouve dans notre offre. Lors du développement et du positionnement de nos gammes, nous nous interrogeons toujours sur les effets que ces dernières auront auprès du marché et la valeur ajoutée qu’elles apporteront à notre distribution et de là à notre réputation. C’est le début d’une démarche de ‘’Category Management.’’ Il n’est pas toujours aisé d’apporter de l’innovation qui ait un sens, fasse la différence et apporte  de la valeur ajoutée aux produits traditionnels ; c’est ce que nous essayons de faire avec cœur et conviction !

Comme par exemple…

La nouvelle gamme de destructeurs de documents LX que nous allons proposer à partir de 2020 en est le meilleur exemple. Des matériels « traditionnels », dotés de fonctions intuitives et utiles, d’un design contemporain et différent de ce que l’on connaît déjà, ainsi que d’une qualité renforcée qui répondront à la promesse faîte aux consommateurs. Cette gamme est une réelle nouveauté ! Elle apportera de la croissance au marché et aux revendeurs, grâce à son positionnement différent. Le prix ne sera pas l’argument principal dans le choix de l’acheteur. De plus proposons également l’année prochaine de nombreuses autres nouveautés dans toutes nos gammes de produits et de services. Nous espérons ainsi que cela nous garantira, une nouvelle fois, de la croissance organique.

Et quels nouveaux services allez-vous mettre en place ?

Nos espoirs de croissance ne reposent pas uniquement sur nos produits mais aussi sur le service que nous tentons d’améliorer chaque année. Je faisais allusion à nos investissements et de notre focus déjà ancien dans le marketing numérique. Nous investissons également tous les ans dans des outils orientés ‘’retail’’, propres aux particularités du marché français, dans des outils de ‘’Category Management ’’ ou bien dans la formation, afin de nous différencier et de nous inscrire dans un vrai partenariat avec nos clients. Du reste,  je pense que l’on peut parler de partenariat lorsque la valeur ajoutée du service et des initiatives est à la fois patente et mesurable. Dans cette optique, nous nous sommes récemment adjoint les services de la société Néoforma. Il s’agit d’un organisme de formation et de prévention santé,  validé Datadok et certifié Vériselect. Il est spécialisé dans les audits de postes, la formation, aussi bien celle pour les utilisateurs que celle pour les formateurs, et l’ostéopathie en entreprise. Cette société offre un concept unique en France à travers son réseau de 300 ostéopathes qui peuvent proposer les services et l’expertise Néoforma partout dans l’Hexagone. L’ergonomie au travail et la prévention des TMS (troubles musculo-squelettiques) est un thème majeur dans le monde de l’entreprise, thème qui se généralise ces dernières années.  Il bénéficie aussi d’une législation favorable qui encourage les employeurs et les employés à plus de vigilance et à trouver des solutions à ces troubles. Notre distribution l’a d’ailleurs très bien perçu, car l’offre ne cesse de s’élargir et de se professionnaliser. De plus, nous avons pensé qu’au-delà des articles, nous pouvions apporter un support supplémentaire à nos revendeurs à travers l’expertise de Néoforma et de ses intervenants. Ainsi, lorsque le besoin ou la demande se font sentir, des rendez-vous tripartite sont organisés avec le distributeur permettant ainsi de fournir des solutions produits plus adaptée et un conseil professionnel.

Cela dit, le groupe n’a pas cessé d’acquérir de nouvelles sociétés ces dernières années…

En effet, Fellowes a mis en place depuis quelques années une politique de croissance externe pour atteindre ses objectifs de croissance et renforcer ses positions dans les marchés existants mais aussi d’établir notre leadership dans les nouvelles catégories. En 2018, nous avons repris la société Loeffs Pattent aux Pays-Bas afin d’accroître notre présence en Europe et ajouter à nos gammes de produits d’archivage des articles complémentaires qui seront proposés dans nos filiales européennes. Un an plus tôt,  nous avons racheté l’entreprise américaine ESI Ergonomic Solutions, leader sur le marché des bras support écran et les solutions assis-debout. Les produits de cette marque commenceront à être commercialisés en Europe à partir de 2020. Toujours en 2017, nous avons conclu un joint-venture avec Posturite, société numéro un en Grande-Bretagne dans les produits d’ergonomie. Enfin, en août de cette année,  Fellowes a acquis la société américaine Trendway Corporation, un fabricant également leader dans le mobilier de bureau, les sièges et les cloisons et qui bénéficie d’un site de production de 50 000 m2 ! Et je ne vous cache pas que d’autres évolutions sont attendues pour 2020…

Toutes ces acquisitions vous amèneront-elles à vous réorganiser ? 

Dans l’optique du développement de notre offre de produits ergonomique et de mobilier de bureau, qui nécessitera de s’adresser également à des canaux  spécialisés, Fellowes se restructure et met en place une division spécifique pour ces marchés. Une force de vente et un marketing dédié nous permettront d’acquérir une plus grande compétence et une compréhension rapide des attentes  à la fois des distributeurs et des utilisateurs. Nous espérons ainsi délivrer un service et des conseils, en plus des produits, à la hauteur de ce que l’on peut attendre d’un spécialiste. Cette réorganisation est actuellement en cours chez Fellowes France et elle sera complètement opérationnelle à partir de janvier prochain. Nous avons déjà investi dans un nouveau showroom de plus de 300 m2 au siège de la filiale à Maisons-Laffitte, non seulement pour mettre en  situation nos nouvelles gammes mais également pour organiser des sessions de formation sur l’ergonomie.

 

Propos recueillis par Frédéric Leroi