s'abonner

Hygiène : le papier préféré aux sèche-mains à air pulsé

3 weeks, 1 day ago

De l’intérêt d’utiliser du papier pour mieux lutter contre les risques sanitaires et la Covid-19. C’est,  du moins,  ce qui ressort d’une enquête * réalisée pour Tork, marque d’hygiène professionnelle du groupe Essity,  consacrée à l'attitude des individus en matière d'hygiène publique.

 

Ce sondage révèle que 80 % des personnes interrogées estime qu'il est essentiel pour la sécurité publique de maintenir un niveau d'hygiène élevé dans les toilettes publiques. Ainsi, 43 % des sondés déclarent ne pas se sentir en sécurité en particulier dans des toilettes équipées de sèche-mains à air pulsé. De plus,  toujours selon ce sondage,  37 % des personnes préfèrent  les essuie-mains en papier, pourcentage en progression par rapport à la situation d’avant la Covid-19, tient à remarquer Tork. 

Les raisons : 80 % d’entre-eux soulignent que les essuie-mains en papier sont plus hygiéniques pour l'utilisateur. Pour 42 %, le papier permet de sécher les mains plus rapidement et 39 % mettent en avant la propagation moindre de bactéries dans l’air du papier 

Et Alberto Cajiga, vice-président marketing, Essity hygiène professionnelle, de constater « une augmentation des demandes de la part des responsables d'établissements qui souhaitent passer des sèche-mains à air pulsé aux essuie-mains en papier. Si certaines installations ont pu choisir des sèche-mains auparavant, en raison de la facilité d'utilisation perçue, cela ne suffit plus. La pandémie de la Covid-19 a accéléré cette prise de conscience par les décideurs et responsables d’établissements que toutes les entreprises doivent s'adapter à une nouvelle norme d'hygiène ». Et d’ajouter, aussitôt : « L'étude suggère que la mise en place de solutions permettant aux gens de se sentir en sécurité lorsqu'ils visitent des espaces publics doit être une priorité absolue pour les gestionnaires d'installations qui veulent attirer à nouveau les visiteurs. Le coût de l'absence de réponse à leurs préoccupations est tout simplement trop élevé.» 

Nous pourrions ajouter que le papier est recyclable, et qu’il est issu d’une matière première renouvelable et indispensable à notre éco-système… 

*Sondage en ligne, mené par United Minds en coopération avec le CINT. Les données ont été recueillies entre le 8 et le 13 avril dernier dans quatre marchés européens : Allemagne, France, Espagne et Suède, pour un total de 4 035 réponses.