s'abonner

Groupe Lyreco  - Lancement du Plan 2026 : les nouveaux défis du distributeur...

1 week, 5 days ago

Dans cinq ans, Lyreco France fêtera ses 100 ans ! L’occasion pour le groupe Lyreco de lancer le plan 2026 avec à la clé de nombreux défis à relever, dans la RSE,  la logistique… sans oublier l’intégration de Staples Solutions. Réponses avec Eric Avril, directeur général de la filiale française.    

Le groupe Lyreco dévoile le plan 2026. Pourquoi cette année-là ?  Dans cinq ans,  la filiale française fêtera en effet ses 100 ans… « Nous ferons alors partie du club restreint des entreprises centenaires, et Lyreco est toujours à fond la forme ! », souligne avec enthousiasme Eric Avril,  directeur général de Lyreco France.  Avant d’aborder les différents axes de développement du groupe d’ici à cinq ans, le directeur général France est tout naturellement revenu sur l'intégration en cours de Staples Solutions.  

Pour mémoire,  le 21 juin dernier,  Lyreco obtenait alors le feu vert des différentes instances de régulation du marché pour le rachat des activités Staples Solutions en Allemagne, en Autriche, au Danemark, en Norvège, en Pologne et en Suède, ainsi que du Centre de Services Partagés, qui regroupe les services supports informatique, e-commerce, expérience client, merchandising, planification logistique et finance, majoritairement situé en Pologne, dans la ville de Gdansk,  et aux Pays-Bas, à Amsterdam. L'acquisition permettra à près de 1 600 collaborateurs de différentes fonctions de rejoindre les équipes de Lyreco. A noter que Lyreco ne souhaite pas communiquer sur le chiffre d’affaires additionnel apporté au groupe par le biais de ce rachat (le chiffre d’affaires global de Lyreco est de 2,3 milliards; la France totalise 500 millions). Comme il ne souhaite pas confirmer ou affirmer si le nom de Staples sera conservé ou non à terme  pour la totalité ou une partie des filiales reprises ; c’est actuellement en cours de discussion… La marque continuera d’exister au minimum pendant la phase de transition, rien n’a été acté à ce stade pour la suite. Le jeu est donc ouvert.

« Il s’agit là de la plus grande opération dans l'histoire du groupe !, rappelle Eric Avril. Nous renforçons notre présence dans six pays européens et nous intégrons au sein de nos équipes quelque 1 600 personnes… Notre maillage géographique s’étoffe, ce qui nous permettra de répondre de manière encore plus satisfaisante à notre clientèle internationale. » 

A noter qu’au siège du groupe à Marly, près de Valenciennes dans le département du Nord, se trouvent deux bâtiments sous haute surveillance ; à l’intérieur se trouve en effet la totalité des serveurs de l’entreprise. Lyreco a fait le choix de ne pas externaliser la protection de ses bases de données,  ce qui est assez rare pour être souligné. Ce qui laisse à penser que le Centre de Services Partagés néerlando-polonais sera à terme fermé.  

« Depuis une quinzaine d’années,  le groupe ne cesse d’élargir son offre de services et de produits, poursuit le directeur général France,  et nous avons énormément à apprendre des équipes de Staples, de leur savoir-faire pour renforcer notre offre et nos produits. Qui plus est, ces acquisitions présentent de nouvelles opportunités de carrière à nos collaborateurs. »

Le plan d’intégration de Staples Solutions se compose de trois phases distinctes. La première s’est terminée le 21 juin avec le feu vert de l'intégration comme le relations plus haut.  La deuxième a débuté fin juin et est en cours ;  cette période durera 100 jours… Le travail entre les équipes de Lyreco et de Staples est de définir une offre commune tout en établissant des règles de continuité des affaires. L’objectif est de permettre aux entités de se rapprocher entre 18 et 36 mois, qui est notre troisième phase. Nous devons brancher divers canaux et tuyaux pour que le nouveau groupe soit totalement opérationnel le plus rapidement possible. Croyez-moi, ce projet mobilise beaucoup d'énergie et de monde.»  

Quatre axes développés

L’intégration de Staples Solutions n’est finalement qu’une partie du plan Lyreco 2026,  même si celle-ci est des plus fondamentales. Quatre axes seront ainsi développés, tous d’importance égale pour le groupe. Le premier concerne la proximité ou comment être toujours plus proche de ses clients.  « Durant cette pandémie,  nos relations humaines avec nos clients ont été déterminantes. Par exemple, durant le premier confinement,  nous avons même été un des premiers groupes à avoir affrété un avion cargo de masques chirurgicaux en provence de Chine afin que nos clients puissent poursuivre leurs activités », se souvient Eric Avril.  Ce renforcement de la proximité passe par un développement du groupe dans le segment des PME et table sur une croissance de 8 % chaque année dans cette tranche de clientèle. Cette offensive s’effectuera via l’omni canal : site marchand, service client, promotions diverses et variées, visites de commerciaux et de spécialistes… « Si un client a un projet de mobilier,  d’hygiène,  de sécurité, d’informatique et d’impression, alors nous lui adresserons une force de vente spécialisée sur chacun de ces sujets.  Quelle que soit la typologie de notre clientèle à laquelle nous devons répondre,  notre politique est d’offrir toujours la même qualité de services et de relations commerciales, poursuit-il. ll en va de même avec nos clients corporate. Grâce à l’arrivée de Staples Solutions, nous renforçons aussi nos capacités d'accompagnement à l'international.»  

Développement durable 

Le deuxième axe de développement est clair : devenir le premier fournisseur B to B éco-responsable.  Pour cela, le groupe souhaite que, d’ici à 2026, 90 % de son chiffre d’affaires mondial proviennent de la vente d’articles éco-responsables, ni plus, ni moins.  Voilà les fournisseurs prévenus. Néanmoins, des réunions et des audits se déroulent avec les partenaires de Lyreco. Cependant, cette stratégie vise à mettre en place une véritable économie circulaire dans le vaste univers de la fourniture. « Trop souvent,  nos produits issus de matières premières fossiles terminent leur cycle de vie sous forme de déchets. A nous désormais d’organiser des filières de recyclage.»  Comme cela a été le cas avec la mise en place d’une filière pour les masques chirurgicaux. Depuis avril 2020, quelque 20 000 conteneurs ont été ainsi récupérés, lesquels masques ont ensuite été transformés en tableaux de bord pour voiture… D’autres projets sont en cours de préparation. A cela s’ajoute la volonté du groupe d’avoir la totalité de ses emballages 100 % recyclables, réutilisables et compostables d’ici à 2026. 

Du reste,  Eric Avril ne cache pas que Lyreco travaille actuellement sur la création d’une norme d’économie circulaire spécifique à l'environnement de travail. Un cahier des charges est actuellement en cours d’élaboration avec plusieurs associations dont les noms ne sont pas encore dévoilés, les accords étant en cours de signature. Quant à savoir si Lyreco serait prêt à travailler avec d’autres entreprises de la profession, Eric Avril ne dit pas non.  « Nous sommes membres de l’UFIPA et si elle souhaite s’atteler à ce chantier, c’est avec plaisir que nous partagerons nos travaux…» En somme, la porte est ouverte.  

Des articles de sécurité 

Le troisième axe concerne cette fois les produits de sécurité.  Suite au rachat de la société Intersafe, spécialisée dans les équipements de protection individuelle, de la sécurité et de la santé, Lyreco compte bien accélérer le développement de cette famille et en faire un de ses pivots de croissance au même titre que la fourniture de bureau et les EPI. Actuellement,  Lyreco aligne quelque 3 500 produits de sécurité et souhaite arriver à 10 000 dans les prochains mois. 

Sans oublier la logistique

Le quatrième axe de croissance, et non le moindre, concerne cette fois les performances opérationnelles du groupe, autrement dit, la logistique et l’amélioration des équipements industriels actuels. « Nous devons toujours continuer à investir,  à aller de l’avant et c’est d'autant plus primordial dans un marché en perpétuel mouvement », rappelle le directeur général France. Lequel sybillin annonce que d’importants investissements sont en cours et seront annoncés à la rentrée.  « Je peux simplement vous signaler que l’activité sera intense sur nos sites en France avec ces nouveaux investissements.» 

Et Eric Avril de conclure : « L’internationalisation est dans la colonne vertébrale de ce groupe qui ne cesse de se développer.  Construire sur de l’humain afin d’être en adéquation avec les besoins de nos clients.  Lyreco est une entreprise familiale avec ses valeurs humaines de proximité et de responsabilité sociale. »

F. L. 

 

Repères...  Au sujet des matières premières et du transport

« Nous sommes dans une période inflationniste où différents éléments s’accumulent. Aux hausses des matières premières s’ajoutent celles des transports.  Et nous sommes extrêmement dépendants de tout cela. Si ces phénomènes sont mal appréhendés, une entreprise peut voir sa rentabilité impactée. En ce qui concerne Lyreco, le travail en amont est donc primordial avec nos partenaires. Plus nous disposerons d’informations à l'avance, plus nous anticiperons, et réciproquement. Et ce travail de pédagogie et de suivi est en cours grâce au formidable travail des équipes de Lyreco », souligne le directeur général de la filiale française. Un chantier qu’il juge d’autant plus important que la reprise n’est pas linéaire, tient-il à rappeler, et de s'interroger : « Quel impact aura la 4e vague ? Cette interrogation nuit à la visibilité des affaires…»