s'abonner

Focus marché - Colles et adhésifs : les tendances du 1er semestre

2 weeks, 6 days ago

2020 est et restera une année particulière, voire historique. Tous les secteurs ont été touchés peu ou prou. La chance de la papeterie, si chance il y a, est d’avoir été désignée comme essentielle par le gouvernement lors de la mise en place du confinement permettant à un point de vente, qui le pouvait, de rester ouvert. Certaines familles de produits ont ainsi enregistré une hausse des achats comme les consommables informatiques. Qu’en est-il pour les colles et les adhésifs ? A savoir plus précisément les rubans adhésifs, les colles et les notes repositionnables.

Ainsi, de janvier à fin juillet de cette année par rapport à la même période un an plus tôt, la GSA a enregistré un chiffre d’affaires de 67,7 M€. 

Par segmentation de produits,  le marché des rubans adhésifs a connu une hausse de 5,1 % en valeur mais un repli de 3,7 % en volume.  En ce qui concerne les colles,  le marché a progressé de 2 % en valeur mais a régressé de 1,1 % en volume.  Enfin, les notes repositionnables ont décliné de 2,7 % en valeur et de 3,6 % en volume.  Pour l’équipe GfK,  la raison de ces baisses en volume est à rechercher par la commercialisation de packs importants, notamment dans les colles.  

De son côté,  le commerce spécialisé, réunissant la VAD,  les fournituristes de bureau et les superstores, a vu ses ventes chuter de 19,6 % en valeur et de 25,2 % en volume entre le 1er janvier et le 31 juillet 2020  par rapport à la même période un an auparavant. Il est vrai que de nombreux magasins ont été dans l’obligation de mettre en place le chômage partiel entre mars et avril et bon nombre d’entreprises étaient fermées. 

Toutes les familles ont enregistré un repli des ventes en valeur : - 20,3 % pour les colles ; - 12,3 % pour les rubans ;  - 24,3 % pour notes repositionnables. 

Quant aux surfaces multiculturelles et aux pure players,  les ventes ont progressé de 9,9 % en valeur et de 0,2 % en volume. 

Nouvelle rassurante ? Plusieurs autres secteurs ont connu des baisses plus fortes durant cette période par rapport aux chiffres enregistrés par le marché des adhésifs et des colles.  A titre d'exemple,  celui de l’optique a connu une chute de 35 % de ses ventes en valeur.  Non seulement, les magasins étaient fermés mais les ventes n'ont pas pu être reportées vers l’e-commerce, circuit très peu usité par les opticiens. Cependant,  depuis le déconfinement les ventes repartent et le secteur devrait fini l'année avec un repli de 10% par rapport à 2019… 

Rentrée des classes 

rdc

Comment s’est comporté le marché des colles et des adhésifs lors de la rentrée des classes ? Entre la semaine 27 et celle 35, autrement dit du 1er juillet au 30 août, la GSA a réalisé un chiffre d’affaires de 31 M€, en recul de 0,4 %, ce qui représente une perte de 115 000 € par rapport à la même période en 2019. Laquelle avait alors enregistré une hausse de 0,5 %, soit 150 000 € de plus par rapport cette fois à la même période en 2018… 

 « Cette légère décroissance en GSA est à rechercher dans les stocks qui ont été constitués par les ménages avec l’opération l’école à la maison, la commercialisation importante de lots cette année mais également l’arrivée très tardive des listes scolaires pour beaucoup de ménages », souligne Carole Beyly de GfK France. Conséquence de ce retard,  les achats de fournitures pourraient se prolonger jusqu'à la fin de la semaine 37 (13 septembre). Prolongement que l’on retrouve également cette fois dans le marché  B to B des fournituristes scolaires ; certaines écoles en Ile-de-France n’avaient toujours pas de budget de rentrée au début du mois. 

Par segment, les ventes en valeur ont progressé la semaine 27 et celle 35 de 4,7 % pour les rubans adhésifs et de 1,9 % pour les notes repositionnables. Elles ont en revanche diminué de 1,6 % pour les colles. 

 « Notre baromètre mensuel montre une crainte des ménages quant au contexte économique et des inquiétudes sur les revenus à venir  », remarque Rémi Pascot de GfK France.  D’où,  peut-être une certaine retenue de ces mêmes ménages lors des achats de fournitures scolaires. Inquiétudes qui devraient malheureusement perdurer avec la crainte de voir l’école de son enfant fermer…  En somme,  il est impossible de prévoir les évolutions futures du marché des colles et des adhésifs, et de la papeterie en général…