s'abonner

Finances - Bic : « La papeterie a été la plus fortement touchée »

2 weeks, 3 days ago

Pour son exercice 2020,  le groupe a vu son chiffre d’affaires global diminuer de 16,5 %, 1,62 Md€ contre 1,94 Md€ un an plus tôt. Quant au bénéfice net part du groupe, il a quasiment été divisé par deux, passant de  176,1 M€ en 2019 à 93,7 M€. Dans l'ensemble, les résultats du groupe ont été fortement affectés par la Covid-19.

Dans un communiqué,  le groupe remarque que la branche papeterie « a été la plus fortement touchée, les rentrées scolaires ayant été annulées ou retardées en raison de l’enseignement à domicile. En Europe et en Amérique du Nord, les ventes aux grandes surfaces et aux fournituristes de bureau ont souffert de la baisse de l’activité générale et du travail à distance. En Amérique latine, en Afrique et en Inde, où le commerce traditionnel est dominant, les effets de la pandémie ont été considérables en raison des restrictions de mobilité  ».

Lequel ajoute que la pandémie a entraîné des changements importants dans les habitudes de consommation et les comportements d’achat, et affecté de façon les différentes activités du groupe. « Dans la papeterie, alors que le segment des Instruments d'écriture a été fortement touché par les fermetures d’écoles et l’apprentissage en ligne, la consommation de produits de coloriage a été dopée par l’augmentation des activités artistiques et créatives. Malgré des vents contraires affectant la catégorie dans son ensemble, le segment du coloriage a progressé sur la plupart des marchés (3,2 % aux États-Unis, 6,3 % au Royaume-Uni et 3,7 % au Brésil) »