s'abonner

FCA : « N’oubliez pas de créer un ministère du commerce ! »

4 years, 11 months ago

Selon le baromètre FCA (Fédération du commerce et associé), 63 % des groupements misent sur un chiffre d'affaires en croissance et un sur cinq la situe au-dessus de 2 %, laquelle croissance devrait permettre l’ouverture de nous veaux magasins. Ainsi, toujours selon la fédération 44 % des groupements prévoient plus de 10 ouvertures ou l’entrée d'adhérents dans leur réseau.

De plus, 82% des réseaux adhérents envisagent d'augmenter, au pire de stabiliser, leurs frais de fonctionnement et leurs moyens en 2017.

Les hausses de moyens sont tournées vers le développement et l'expansion (62 %), vers l'animation du réseau (56 %), puis en direction des systèmes d'information/moyens logistiques (38 %) et vers Internet et le e-commerce (31 %).

« Nous sommes les empêcheurs de tourner en rond pour le commerce. La vitalité assurée et assumée de nos réseaux est un moteur pour l'économie de notre pays . Notre modèle est par nature robuste et tend, chaque année, vers une croissance solide et durable » précise Eric Plat, président de la FCA et par ailleurs P-DG d’Atol.

Du reste,  la fédération, à l’image de du  Conseil du commerce de France (CdCF), compte faire entendre sa voix à l’occasion de la prochaine élection présidentielle. Pour cela elle avance dix propositions, résumées en une phrase : « N’oubliez pas de créer un ministère du commerce ! »

La FCA réclame notamment au sujet de la transmission des PME  la création d’un nouveau dispositif « PME ascenseur social » afin que la reprise de l’entreprise par un salarié soit encouragée et une clarification du dispositif Dutreil. Elle souhaite également un allégement des charges sociales et la création d’un statut unique et moderne de coopérative de commerçants pour tous les commerçants détaillants et grossistes.Eric Plat FCA 2017