s'abonner

Etude - Essuie-mains papier vs sèche-mains à air pulsé

6 months, 2 weeks ago

En matière d’hygiène, notamment pour celle des mains,  rien ne vaut les essuie-mains papier par rapport aux sèche-mains à air pulsé. Un grand nombre d’études ont démontré cela. La dernière en date a été piloté par l'Université de Cambridge comme le rapporte l’European Tissue Symposium (à retrouver sur cambridge.org).

Objectif : examiner si les microorganismes présents sur des mains mal lavées peuvent être transférés au-delà de l’environnement des sanitaires vers les zones cliniques et celles où se trouvent les patients. Résultat : l’étude montre que le séchage des mains par des essuie-mains en papier, par opposition aux sèche-mains à air pulsé, engendre de plus faibles taux de contamination virale sur les mains et les vêtements.  « Les conséquences de ces différents taux de contamination restant sur les mains suite au séchage ont été mesurées en échantillonnant une gamme de différentes surfaces afin de déterminer l’étendue de la transmission d'un virus au-delà des sanitaires », souligne l’ETS. Cette étude, qui a fait l’objet d'une évaluation par les pairs dans le dernier numéro de « Infection Control and Hospital Epidemiology », a été réalisée dans les sanitaires de l’hôpital Leeds General Infirmary (Royaume-Uni) utilisés par le personnel, les visiteurs et les patients. L’étude, qui s’est déroulée durant cinq semaines, a analysé la transmission de virus au-delà des sanitaires sur des surfaces de zones publiques et cliniques de l’hôpital.

Et ce qui est vrai pour les hôpitaux… 

Un bactériophage (virus spécialisé inoffensif pour les humains) a été utilisé pour représenter la contamination microbienne après deux types de séchage des mains : en utilisant des essuie-mains en papier et en utilisant des sèche-mains à air pulsé. Des volontaires se sont désinfectés les mains avant de les immerger dans un liquide contenant un bactériophage ; ils ont répété cette opération deux fois, une fois avec chaque méthode de séchage des mains. Ils ont secoué leurs mains trois fois pour éliminer l’excès de liquide avant séchage. Les volontaires portaient aussi des tabliers en plastique pour pouvoir mesurer la contamination du corps et des vêtements. Les résultats de l’étude pilote remettent en cause l’utilisation des sèche-mains à air pulsé dans un environnement hospitalier et soutiennent les recommandations des hôpitaux allemands et de la société française FS2H, selon lesquelles les essuie-mains en papier doivent être la méthode prescrite de séchage des mains dans les environnements de soins de santé. Et ce qui est vrai pour les hôpitaux… 

 

Repères… : L’European Tissue Symposium 

L’ETS est l’organisation européenne des fabricants de produits en papier à usage unique. Les membres d’ETS représentent la majorité des producteurs de produits papier à usage unique à travers l’Europe et près de 90 % de la production européenne totale de ouate de cellulose. ETS a été fondé en 1971 et est basé à Bruxelles (www.europeantissue.com).  (photo ©Tork)

tissue tork