s'abonner

Ecriture - Groupe Bic : résultat d’exploitation en  repli au T3 

1 month ago

Le groupe Bic a enregistré une hausse des ventes de 8,2 % au troisième trimestre (5 % à base comparable), à 478,4 M€. Pour les neuf premiers mois,  le chiffre d’affaires est de 1,395 Md€, en progression de 14,6 % par rapport à la même période un an plus tôt. L’Amérique du Nord est devenu le premier débouché du groupe avec des ventes de 601,1 M€ au T3 (+ 11,4 %), l’Europe étant à 447,5 M€ (+ 10,5 %). 

Cela dit,  le résultat d’exploitation (Ebit) est de 82,5 M€ au T3 2021 contre 108,3 M€ un an plus tôt. Sur neuf mois,  il atteint 415,1 M€ (132,3 M€ un an auparavant). 

« Les résultats du troisième trimestre sont excellents et ont dépassé nos propres attentes dans un environnement commercial difficile, malgré une base de comparaison défavorable. Ils reflètent les retombées tangibles et durables des choix organisationnels et stratégiques que nous avons faits voilà 18 mois avec la mise en place de nos plans Invent the future et Horizon. Nos performances témoignent de la priorité accordée à l'excellence opérationnelle et à la maîtrise des coûts, ainsi que de la détermination et l'énergie sans faille de nos équipes dans le monde entier. Nous abordons l'année 2022 portés par une forte dynamique, et nous continuerons à nous focaliser sur ce que nous pouvons contrôler tout en tirant parti de nos atouts afin d'atteindre la trajectoire de croissance du chiffre d’affaires d'environ 5 % prévue par notre plan Horizon »,  souligne Gonzalve Bich, directeur général, sans évoquer pour autant la question des matières premières et de coûts du transport. 

En ce qui concerne la division Human Expression, autrement dit papeterie, l'Europe a été le principal moteur de la croissance. Le groupe note que ses récentes acquisitions, Rocketbook (écriture numérique - États-Unis) et Lucky Stationery (instruments d'écriture - Nigeria) « ont affiché des performances, avec une croissance du chiffre d’affaires de 70% pour Rocketbook et une excellente rentrée scolaire pour Lucky Stationery. Dans l'ensemble, la rentrée scolaire 2021 (ventes aux consommateurs) a été bonne, portée par un rebond de la consommation et la réouverture des écoles. Bic a maintenu ou gagné des parts de marché en France, au Royaume-Uni et au Mexique, et a sous-performé aux États-Unis en raison du manque de disponibilité de certains produits ».

Le e-commerce (hors Rocketbook) a enregistré une croissance de 25 % au T3, équilibrée entre les Pure Players (+ 23 %), l’omnicanal (+ 27 %) et les sites de vente directe aux consommateurs (+ 28 %).