s'abonner

Coronavirus Covid-19 : cinq fédérations du commerce se mobilisent

2 weeks, 2 days ago

L’Alliance du Commerce, la Fédération du Commerce Coopératif et Associé (FCA), la Fédération française de la franchise (FFF), Procos et  la Fédération Nationale de l’Habillement (FNH) interpellent le gouvernement. Et il y a de quoi.  Petit résumé : après un premier semestre 2018 et ses grèves perlées de la SNCF, le mouvement des gilets jaunes en novembre 2018 qui s’achèvera peu ou prou en juillet 2019, les mouvements sociaux de décembre 2019 et janvier 2020, c’est désormais le coronavirus qui met une fois de plus, en difficulté le commerce spécialisé. Ces cinq fédérations réclament :

-Dégrèvements automatiques de charges fiscales et sociales pendant toute la durée de la crise. Plus précisément, les reports et les étalements de charges annoncés par le gouvernement sont aujourd’hui insuffisants alors même que les difficultés s’accumulent.

-Possibilité de recourir à l’activité partielle de manière immédiate dès le dépôt de la demande par l’entreprise afin de maintenir l’emploi des salariés.

-Réductions de loyers pour les commerçants, des mesures jugées indispensables par les fédérations pour adapter les coûts d’exploitation à la réalité de l’activité des magasins. Autrement dit, là aussi la solidarité des acteurs de l’immobilier commercial doit jouer.

-Assouplissement des modalités de règlement des loyers et charges

-Non application des pénalités en cas de fermeture partielle ou totale de magasin

Qui plus est, les fédérations en appellent à la bienveillance des banques et aux établissements financiers (un vœu pieux ?) afin de faire  « preuve de diligence » pour maintenir les facilités de paiement et de trésorerie. Une requête similaire est également lancée cette fois à destinations des assureurs afin de « garantir les éventuelles pertes d’exploitation liées à ce cas de force majeure ». Dans le même temps,  les cinq fédération ajoutent dans un communiqué qu’ « au-delà de la baisse de fréquentation, les fédérations rappellent que certaines entreprises doivent aussi faire face à d’importantes difficultés d’approvisionnement en raison de l’arrêt puis de la reprise partielle des usines en Chine, mais aussi de la persistance du blocage de certains ports en France. Elles demandent donc au gouvernement de prendre toutes les dispositions nécessaires pour permettre la bonne circulation des marchandises ».

De son côté, Emmanuel Le Roch, délégué général de Procos, Fédération pour la promotion du commerce spécialisé, laquelle regroupe quelque 300 enseignes, notamment dans l’alimentaire spécialisé (hors GSA) et la restauration, a tenu à pointer du doigt  l’instabilité actuelle des points de vente de proximité.

procos

« Les commerçants sont fragilisés par les crises successives, les conséquences prévisibles de la crise sanitaire en cours réclament la mise en œuvre dès à présent de dispositifs d’accompagnement à la hauteur des enjeux et des risques pour les entreprises et leurs salariés. Cette mobilisation de tous les partenaires des commerçants est indispensable et le gouvernement doit aider à sa mise en place très rapide pour préparer au mieux les acteurs à affronter les semaines à venir. C’est important pour le commerce et c’est important pour les territoires. »