s'abonner

Commerce spécialisé - Procos : un début d’année pour le moins « préoccupant…» 

1 week, 2 days ago

Trois grandes tendances à retenir : 

  1. Un mois de décembre 2021 en repli par rapport au même mois en 2020 : - 4,6 %
  2. Mais une année 2021 meilleure que 2020 avec une hausse de l’activité de 11,4 %
  3. Un début d’année 2022 préoccupant « combinant un fort impact du télétravail sur la mobilité des consommateurs, des augmentations fortes des coûts d'exploitation dont une indexation très forte des loyers ».

Néanmoins, face à la baisse enregistrée en décembre Procos, Fédération pour la promotion du commerce spécialisé, note que les fermetures administratives des points de vente en novembre avaient reporté les ventes le mois suivant. L’activité des enseignes physiques a été en hausse de 2,3 % ; deux exceptions : le secteur loisir/culture/jeux et jouets à - 4,5 % (effet du Black Friday de novembre) et celui de la chaussure (0,5 %).   En revanche, l’activité e-commerce des enseignes adhérentes à Procos durant ce même mois de décembre est en recul de 4,5 %.  

Pas tous à la même enseigne 

Toutefois,  il existe de grandes disparités d'un secteur à l’autre.  Certains enregistrent une hausse des ventes web, d’autres des augmentations du chiffre magasin.  Par exemples :   

Équipement de la maison : - 9,3 % en magasin et + 7,2 % sur le web ; Jouets/jeux/culture/loisir : - 1,2 % en magasin mais + 18,5 % sur le web ; 

L’habillement :  double contraction en magasin (- 8 %) et sur web (- 6,6 %) 

Alimentaire spécialisé : 4 % en magasins et - 30 % sur le web ; 

Beauté santé : + 0,5 % en magasin mais - 11 % sur le web.

Sur l’ensemble de l’année,  l’activité globale des points de vente spécialisés est en hausse de 11,4 % et de 14,8 % pour les ventes en ligne. Mais rapporté à 2019, l’activité globale est alors en repli de 8,7 % (l’évolution du e-commerce sera connue prochainement). A noter : - 13,6 % pour les jouets/jeux /culture/loisir en 2021 vs 2019. 

Le télétravail,  fort impact sur l’activité des points de vente 

« La décision gouvernementale de rendre obligatoire trois à quatre jours de télétravail impacte très fortement la fréquentation des magasins et des restaurants dans les métropoles depuis début janvier, souligne Emmanuel Le Roch, délégué général de Procos. Tous les centres commerciaux, les grandes rues marchandes situées à proximité de lieux à forte concentration de bureaux ainsi que les gares des grandes villes sont très fortement touchées avec une fréquentation en baisse de 30 à 40 %. Une nouvelle période de fragilisation alors que les soldes commencent le 12 janvier. Aucune mesure d’accompagnement n’est actuellement mise en place. Or, le secteur est directement touché par la mesure de restriction de mobilité qu’est le télétravail. Il sera fondamental d’y remédier si cette période se poursuit ! L’accès au chômage partiel est la première urgence pour adapter les effectifs à la réalité de l’activité.» 

Et d’ajouter,  cette fois au sujet de l’indice des loyers commerciaux, question toujours pas résolue :  « Pas encore de solution non plus sur les évolutions de l’indice de loyers commerciaux qui, sans décision de réduction de son impact augmentera les loyers 2022 des commerçants entre + 2,6 % et 3,46 % selon les dates d’indexation des baux. Une situation économiquement insupportable et en décalage total au regard du contexte et des difficultés des commerçants. Espérons que la suite des Assises du Commerce permettra de mettre en place un dispositif provisoire pour réduire très fortement cet impact sur les loyers en 2022. Procos continue de sensibiliser le gouvernement et les représentants des bailleurs sur ce sujet urgent afin qu’une solution soit trouvée très rapidement.» Sera-il entendu vendredi par Jean-Baptiste Lemoyne (photo), ministre délégué chargé du Tourisme, des Français de l'étranger, de la Francophonie et des PME recevra à Bercy Procos et  l'Alliance du commerce ?