s'abonner

Bilan d’étape pour Bureau Vallée à l’international

1 month, 2 weeks ago

Pour mémoire,  l’enseigne possède notamment  21 points de vente en Espagne,  15 en Belgique,  3 à Malte, et 1 en Italie. La crise sanitaire a eu des conséquences différentes selon les pays. Tour d’horizon.  

-A Malte, pays très dépendant du tourisme (35 % du PIB), le contexte sanitaire a fortement impacté l’économie locale tout entière. La fermeture des magasins a entraîné une progression fulgurante des achats en ligne passant de 12 k€ HT à 127 k€ HT en un an  ; ils représentent 90 % du chiffre d’affaires. 

-En Espagne, de mars à avril 2020, 50 % des magasins Bureau Vallée étaient fermés. Cependant, grâce à la négociation des loyers, à l’amélioration de la rentabilité dû au chômage partiel, l’Espagne affiche un chiffre d’affaires sur l'exercice 2019/2020 en hausse de 4,1%, à 11 M€ HT. Et le chiffre d’affaires  du e-commerce est passé de 40 000 € à 130 000 € avec 50 % du e-commerce au départ du magasin. A noter qu’une 22e unité devrait ouvrir cet été.   

-En Italie, comme en Espagne,  les magasins n’ont été fermés qu’en mars et avril 2020. Pour autant, un 1er magasin en franchise verra le jour et deux projets d’ouverture sont en cours.

-En Belgique, les magasins Bureau Vallée ont subi 41 jours de fermeture en mars et avril. Néanmoins, le chiffre d’affaires a progressé de 60 % sur l'exercice. Par ailleurs, la Belgique a mis en place le concept Beev’art (offre dédiée aux beaux-arts)  « qui se développe bien, et est présent désormais dans chaque magasin  », souligne le groupe. « C’est la solidité de notre réseau qui a permis à Bureau Vallée de s’adapter en temps de crise. Il s’est immédiatement organisé afin de pouvoir continuer d'accompagner l'ensemble de ses clients. Les franchisés ont su faire preuve d’agilité, de réactivité et de solidarité aussi bien en France qu’à l’international. La crise a été un élément révélateur de transformation positive », ajoute Adrien Peyroles, nouveau directeur général France de Bureau Vallée.