s'abonner

Bic (2) : au sujet de Bic 2022…

1 month, 4 weeks ago

Parallèlement à la présentation de ses résultats 2019, le groupe a fait un point sur son plan « Bic 2022 – Invent the Future » que l’on pourrait résumer par cet acronyme EIMD.

E pour efficacité.  Bic souhaite d’ici à deux ans réaliser quelque 45 millions d’euros d’économies.  Pour cela, il a mis notamment en place une organisation centralisée des achats et un processus intégré de la planification des ventes.  Le but est ici d’optimiser le nombre de références, la logistique et le fonds de roulement.

I pour innovation. Outre la mise en place de la plateforme Next Bic Thing présentée lors du dernier CES de Las Vegas,  le groupe a fusionné les équipes design papeterie et rasoir et créer un centre de développement mondial.  

M pour marque. Le souhait du groupe est là d’adapter et d’orienter ses marques encore plus vers le consommateur final en interagissant avec lui. Une plateforme de la gestion de la relation client (CRM) a été activée ; un million de contact ont déjà été engagés annonce Bic.  

D pour distribution omni canal. Autrement dit, le groupe souhaite accroître sa présence sur la Toile et développer ses ventes dans l’e-commerce là où est déjà présent (région, catégories et réseaux de distribution).   

Par ailleurs, la multinationale a fait également un point sur son programme environnemental « Writing the Future Together ». D’ici à 2025, Bic souhaite améliorer sa politique RSE et l’empreinte de ses produits. En 2019, 90 % du portefeuille des produits du groupe a été audité. Il ressort que 6 % des plastiques utilisé dans la fabrication des articles de papeterie étaient recyclés. Par ailleurs,  Bic souhaite utiliser 80 %  d’électricité renouvelable dans les cinq ans à venir. En 2019, ce pourcentage était de 76 % (68 % en 2018). Outre la volonté d’arriver au zéro accident sur ses sites, Bic veut un approvisionnement plus sûr et impliquer réellement ses fournisseurs dans cette démarche. Ainsi, sur les  292 fournisseurs stratégiques et 95 risques ont été identifiés, et 43 % des fabricants sous contrat sont audités. Le fera-t-il une démarche similaire cette fois en direction de la distribution ?

Enfin,  l’entreprise souhaite s’implique encore plus dans l’éducation des enfants et veut améliorer le sort de 295 millions d’enfants dans le monde d’ici à 2025…

Dernier détail mais pas le moindre : le groupe va quitter son siège historique de Clichy d’ici à 2022 pour s’installée porte de Clichy sur les bords du périphérique parisien où il sera locataire nous apprend Le Parisien…