s'abonner

Assemblée générale UFIPA - Ce qu’il faut retenir : prochain congrès, PBS Network, élections...

4 months ago

En cette matinée du jeudi 24 juin se tenait en visioconférence l’assemblée générale ordinaire de l’UFIPA. Peut-être la dernière sous le format distanciel, d’aucuns l’espèrent. A l’ordre du jour, le procès-verbal de l’assemblée générale mixte et le bilan de 2020, les élections au comité directeur… Dans son message d’introduction, le président de l’Union de la filière papetière Laurent Proy, par ailleurs directeur général du groupe Alkor,  a notamment déclaré devant un auditoire connecté d’une cinquantaine de personnes « que la vie normale reprenant son cours, nous aurons l’occasion de se revoir en présentiel tous ensemble le mardi 12 octobre prochain ». Ce jour-là se tiendra en effet une nouvelle réunion de l’UFIPA à la Maison de la Recherche à Paris (54, rue de Varenne dans le 7e arrondissement de la capitale). Pour mémoire, ce lieu avait été choisi pour une telle réunion en 2020, le 15 septembre pour être précis, mais pandémie oblige… Le programme du 12 octobre prochain : 

ufipa

-8 h : accueil 

-8h30-9h30 : un point sur la rentrée des classes avec GFK 

-9h30-10h30 : présentation de l’étude filière toujours avec GFK

-11h-12h30 : après une pause, intervention de l’économiste Eric Heyer sur deux sujets : d’une part, une interrogation, « A quoi peut-on s’attendre en 2022 et 2023 en termes de perspectives de croissance en fonction des politiques de relance ? », un sujet d'autant plus intéressant à quelques mois de l’élection présidentielle, et, d’autre part, un constat et quelles solutions y apporter, « Inflation des biens, des services et des actifs et l'impact international sur l’économie », autrement dit comment les hausses des matières premières et des coûts du transport peuvent-ils impacter le marché ? Intervention qui sera suivie par un déjeuner. A noter que selon l’état de la pandémie en octobre prochain,  ce congrès pourra accueillir 50 ou 100 personnes, sachant que les différentes interventions seront retransmises en visioconférence… 

Cette matinale de l’UFIPA a permis également de faire un point sur l'activité de la filière  papetière,  papeterie et fournitures de bureau, selon les données fournies par GfK. Ainsi , il ressort qu’en 2020, le chiffre d’affaires global a progressé de 2,3 %, à 4,2 milliards d’euros.  Mais quid de l’impact Covid ? A fin avril 2021, GfK note justement un rattrapage de l’activité en mars et en avril dernier : hausse de 4,5 % à fin avril (sur 12 mois) contre une progression de 2,2 % à fin février 2021 (sur 12 mois).

Par circuit de distribution,  toujours à fin avril de cette année sur 12 mois, la GSA est en progression de 1,2 % contre une hausse de 5,7 % par rapport à fin avril 2019. Parallèlement, le circuit dénommé VAD et fournituriste de bureau est en repli de 3,6 % toujours sur la même période (- 12,2 % vs 2019), et les superstores sont en forte hausse, de 16,9 % (11,3 % vs 2019). Quant aux enseignes multiculturelles et les pure players généralistes,  la progression est de 21,6 % (21,9 % vs 2019). Au sujet de GFK, plusieurs réunions ont eu lieu entre le comité directeur de l’UFIPA et l’institut d’études marketing afin de peaufiner les univers et les segmentations des circuits étudiés et c’est une nouvelle étude de la filière sur de nouveaux paramètres qui devraient être présentée le 12 octobre prochain… 

L’Union de la filière papetière compte aujourd’hui 60 adhérents, soit 37 fournisseurs, 18 distributeurs, 3 organisations ou associations professionnelles et 2 journaux professionnels dont votre titre préféré… Au cours de l’année écoulée, quatre entreprises ont adhéré, trois fabricants (AVC, Tombow Pen & Pencil, Maul Schneider France) et une coopérative de distributeurs, Dalbe.  En revanche, et cela n’étonnera malheureusement personne, Office Depot France a démissionné. 

Un point a également été effectué en ce qui concerne la mise en place de la plateforme d’échanges de données entre fournisseurs et distributeurs,  le réseau PBS Network et la nomenclature E-Class. « Il faut reconnaître que ce n'est pas aussi simple que nous pouvions l’imaginer au départ car l’inscription des données demande du temps. Mais un fait est certain : nous gagnerons tous en productivité une fois cette base totalement opérationnelle », reconnaît bien volontiers à la fois le président de l’UFIPA et le directeur général d’Alkor. Ce projet initié par deux binômes, un fournisseur et un distributeur (Alkor-Exacompta Clairefontaine et Bureau Vallée-Stabilo) compte à l’heure actuelle du côté fabricants 6 contrats signés avec projet d’intégration (voir encadré) et un côté distributeur (voir encadré). 

Par ailleurs, du côté des manifestations programmées, hormis le congrès du 12 octobre prochain, l’UFIPA a prévu de renouveler son opération lancée en 2020 et consistant à promouvoir l'écriture manuscrite. « Nous allons ainsi continuer la mise en avant de l’étude menée par Opinionway réalisée l’année dernière qui avait déjà rencontré un vif succès, précise Laurent Proy. Pour cela,  nous tablons sur de grands médias télévisuels ou radiophoniques. » 

Parallèlement, l’Union de la filière papetière soutiendra, comme il se doit, la Semaine de l'Écriture, laquelle débutera le 4 octobre prochain. A ce sujet, le président de l’UFIPA, au nom de toute la filière,  a tenu à féliciter chaleureusement Bernard Bouvet, créateur de la Semaine de l'Écriture voilà dix ans,  pour tout le travail accompli, félicitations auxquelles s'associe tout naturellement PNP… A noter également que trois petits déjeuners sont programmés au second semestre, un en septembre, le suivant en novembre et le dernier en décembre avec GfK avec un bilan sur l’activité. En revanche,  les dates et les thèmes pour les deux premiers ne sont pas encore connus.   

Enfin,  cette assemblée générale a été l’occasion de renouveler une partie du comité directeur.  Dans le collège distributeurs, Sébastien Tréguier (Bureau Vallée) est réélu et Franck Louche de Dalbe est élu, suite à la démission d’Office Depot France, alors représenté par Guillaume de Feydeau.  Dans le collège fournisseurs, Charles Nusse (Exacompta Clairefontaine), et  Patrick Forveille (Pilot Pen France) ont été également réélu…

Félicitations !    

 

-Repères : Réseaux PBS Network E-class; état des inscriptions 

Fournisseurs 

-Six contrats signés avec projet d’intégration. Réalisés avec E-class : Durable, Edding,  Exacompta Clairefontaine, Hamelin. En cours avec E-class : Staedtler et Tarifold. 

-Deux contrats en cours avec projet d’intégration. Avec E-class : Stabilo et Esselte. 

-Participations à venir : 3M, Apli Agipa,  Bic,  Brepols, CEP, Cepap La Couronne, GPV,  Maped,  Uni Mitsubishi Pencil,  Newell Brands,  Pentel, Pilot,  Maul Schneider,  Tesa, Trodat et Viquel. 

Distributeurs 

-Un contrat signé avec projet d’intégration.  Réalisé avec E-class : Alkor (et Verrier via Alkor). 

-Deux contrats en cours avec projet d’intégration. En cours sans E-class : Bureau Vallée et la Codip’A. 

-Participations à venir : Alpes Bureau,  Bruneau, CS Comlandi, FOS, JPG/Raja, Lyreco (groupe), et Top Office. 

 

Repères : les nouveaux adhérents à l’UFIPA : 

-AVC : Alain Veysset, gérant. CA de 5 M€ pour la commercialisation de grandes marques en France, depuis 15 ans. 

-Maul Schneider France : Jérôme Larregain, directeur commercial ; CA de 7 M€. Outre les produits Maul et Schneider,  la société commercialise aussi les marques Aristo, Brunnen,  Citizen, Sigel et Texas Instrument. 

-Tombow Pen & Pencil : Karl Seillé, directeur commercial. CA de 1,7 M€. Depuis le 1er janvier,  Tombow gère la distribution de ses produits en France et possède sa propre structure commerciale et maketing.  

-Dalbe. Coopérative spécialisée dans les beaux-arts,  les loisirs créatifs, les beaux-arts et l’encadrement. Directeur général : Franck Louche.  CA global avec les magasins (144 points de vente,  85 adhérents), environ 70 M€.