s'abonner

Assainissement de l’air - réglementations et normes environnementales :  la solution Venteo

1 month ago

La qualité de l’air est un sujet de préoccupation environnementale des Français, si ce n’est LE sujet depuis le début de la pandémie. D’où la nécessité pour les entreprises de contrôler l’efficacité des  systèmes de ventilation et d’assurer un renouvellement d’air optimal dans les bâtiments.  

venteo

(En photo) Axel Ballion, directeur opérationnel de Venteo

Le saviez-vous ? Un nouvel indice ATMO est entré en vigueur le 1er janvier 2021. Cet indice est un indicateur de la qualité de l’air calculé (dioxyde de soufre, dioxyde d’azote, l’ozone...). Auparavant, seules les villes de plus de 100 000 habitants étaient sondées. Désormais, cet indice s’étend à tout le territoire avec la prise en compte d’un cinquième polluant, les particules PM2.5, et se décline en 6 nouvelles qualifications (bon, moyen, dégradé, mauvais, très mauvais et extrêmement mauvais). Objectif : mieux informer et alerter sur la qualité de l’air, sensibiliser les Français sur ces pollutions et les inciter à des changements de comportements. « Les inquiétudes des Français sont légitimes : l’ensemble de la population est exposé aux polluants présents dans l’atmosphère des environnements clos car nous passons plus de 80 % de notre temps dans des lieux fermés où l’air que nous respirons n’est pas toujours de bonne qualité », remarque Axel Ballion, directeur opérationnel de Venteo, entreprise spécialisée dans la qualité de l’air intérieur et de la performance énergétique des bâtiments. Elle intervient en contrôlant les installations de ventilation et en améliorant celles déjà existantes.

Des décès prématurés…

Le saviez-vous ? Selon l’Agence nationale de santé publique, la pollution de l’air engendre chaque année 48 000 décès prématurés, ce qui correspond à 9 % de la mortalité en France, et l’on estime à 19 Md€ par an le coût de la mauvaise qualité de l’air intérieur. Les effets sur la santé et le bien-être vont de la simple gêne (olfactive, somnolence, irritation des

yeux et de la peau) à l’apparition ou l’aggravation de pathologies aiguës ou chroniques (allergies respiratoires, asthme, cancer, intoxication mortelle ou invalidante, etc.), voire dans les cas les plus graves au décès. « Venteo s’inscrit dans une démarche volontaire de Haute Qualité environnementale (HQE), poursuit-il. Elle a pour objectif de maîtriser les impacts sur l’environnement générés par un bâtiment tout en assurant à ses occupants des conditions de vie saines et confortables tout au long de la vie de l’ouvrage. » Venteo intervient, notamment, sur le traitement de l’air et de la ventilation, en contrôlant l’efficacité des systèmes

de ventilation pour optimiser la qualité sanitaire des espaces et maîtriser les pollutions de l’air intérieur. L’isolation des bâtiments est également de plus en plus performante, et le choix d’un système de ventilation adapté, pour assurer un renouvellement de l’air idéal, est essentiel. En cette période de Covid-19, l’entreprise a été sollicitée pour désinfecter les surfaces (murs, sols, plafonds, mobilier) et les systèmes de ventilation par nébulisation en utilisant un produit par micropulvérisation conforme à la norme Virucide, certifiée EN14476, et efficace sur le coronavirus. Venteo opte pour des produits écolabellisés et certifiés par la norme Ecocert qui garantit respect de l’environnement et sécurité pour l’individu, tout en préservant la qualité de l’air...


Repères...

Le label BREEAM permet d’évaluer le comportement environnemental des bâtiments

La certification WELL, la référence pour le bien-être des salariés en entreprise (qualité

de l’air, de l’eau, de la lumière, confort thermique et acoustique, etc.)

La certification LEED, centrée sur la performance énergétique et environnementale, ainsi que la durabilité du bâtiment