s'abonner

AIPB : Stephanie Verrier, nouvelle présidente

1 year, 9 months ago

Ce n’est pas tous les jours qu’une femme prend la tête d’une association. Stéphanie Verrier, présidente de Trodat France est la nouvelle présidente de  l’AIPB pour un mandat de deux ans,  renouvelable une fois. Première rencontre avec les lecteurs de PNP.

AIPB

Après quatre ans passés à la tête de l’Association des industriels de la papeterie et du bureau (AIPB), Christophe Le Boulicaut, directeur général de Stabilo France,  n’a pu se représenter pour un nouveau mandat, conformément aux  statuts de l’association. Et le nouveau président,  ou plutôt présidente, est Stéphanie Verrier. La présidente de Trodat France se montre satisfaite  par cette nomination sans surprise.

« Je suis très honorée d’avoir obtenu la confiance des adhérents lesquels représentent l’ensemble de l’industrie du monde de la papeterie et de la fourniture de bureau. » Stéphanie Verrier tient également à saluer le travail effectué par son prédécesseur. « Il a su engager l’AIPB dans une nouvelle dynamique en lui procurant,  entre autres, une image plus professionnelle notamment auprès des médias grand public. Je m’inscris dans cette continuité. » D’autant que la présidente de Trodat siège depuis deux ans au sein du bureau de l’association et connaît ainsi très bien les enjeux de la profession.

« La professionnalisation est un sujet clef,  poursuit-elle. Nous devons continuer à nous structurer autour d’engagements communs, de proposer des services performants, des conférences utiles qui apportent une réelle valeur à nos adhérents, etc. » La nouvelle présidente  souhaite dans un premier temps partir à l’écoute de tous les adhérents de l’association,  d’échanger pour mieux les connaître et définir ainsi les besoins futurs et quels nouveaux outils seront à développer. Par exemple, Stéphanie Verrier pense à la création de tables rondes régulières, à la mise en place d’études,  mais aussi animer l’association en interne mais également en externe.

 

« En tant qu’industriels, nous devons promouvoir nos marques via les différents canaux de communication qui s’offrent à nous avec à chaque fois un message fort et adapté  à la cible »,  ajoute-t-elle. Des objectifs qui ne sont pas sans rappeler ceux énumérés par Jean Codarini, le président de l’UFIPA.  Du reste, Stéphanie Verrier souhaite que l’AIBP travaille en bonne intelligence avec d’autres associations. Ainsi,  il est fort probable que de nouveaux projets voient le jour durant son mandat entre l’UFIPA,  la fédération des distributeurs EBEN et l’AIPB. Sous forme de conclusion,  la nouvelle présidente tient à ajouter : «  De plus en plus, nous assistons à des conférences sur l’intelligence artificielle, les rapports homme-machine, etc. Personnellement,  je suis contre la deshumanisation qui se profile.  La valeur humaine donne un sens véritable à nos actions. Nous devons faire vivre nos moments d’échanges. Ce sera ma ligne de force durant toute ma mandature. »

F. L.