s'abonner

AIPB - Interview : « La reprise est là, elle est même plutôt inattendue ! »

2 weeks, 1 day ago

Confinement, reprise de l’activité, préparation de la rentrée des classes… petit tour d’horizon de toutes ces problématiques avec Stéphanie Verrier,  présidente de l’AIPB (Association des industriels de la papeterie et du bureau) . 


PNP : Comment s’est déroulé le confinement pour les adhérents de l’association ? 

STEPHANIE VERRIER : Durant cette période,  tous les adhérents ont été mobilisés immédiatement et ont fait preuve d’une grande responsabilité sociétale envers leurs collaborateurs en mettant en place différentes mesures de protection. Chaque adhérent avait face à lui ses propres contraintes. Ceux qui préparaient la prochaine rentrée des classes ont poursuivi leur activité en trouvant des solutions avec leurs salariés.  D’autres, moins concernés par la fourniture scolaire,  ont mis en place une activité partielle tout en conservant leurs liens avec leur clientèle grâce au home office.  Et les membres de l’AIPB ont su s’adapter en commercialisant de nouvelles lignes de produits,  comme des vitres de protection en plexiglass et des visières, voire répondre à des volumes non anticipés. Par exemple,  la ramette a été extrêmement demandée notamment par des circuits de distribution inhabituels comme la GSA.  Du reste,  les produits les plus commandés durant cette période ont été ceux de l’IT , les consommables informatiques,  et tout ce qui concerne l’hygiène professionnelle. D’autres familles ont connu, en revanche,  une baisse des ventes, comme celle rattachée à l’univers du mobilier de bureau. 

Peut-on aujourd’hui parler de reprise ? 

Il semblerait que oui et elle est même plutôt inattendue ! Juin 2020 devrait ressembler à juin 2019, quels que soient les segments de produits.  Reste à connaître ce qui se passera dans les prochaines mois… En B to C,  les clients vont-ils revenir en magasin ? En B to B, les salariés retournent peu à peu dans les entreprises, la réouverture, même tardive, des écoles ayant favorisé ce mouvement. Cela dit, la reprise en fournitures de bureau est encourageante.  

Justement, comment se présente la prochaine rentrée des classes ? 

Actuellement, elle est normale entre les fournisseurs et les distributeurs car les livraisons ont été assurées ou sont en cours. Mais la question est la suivante comme je l’évoquais plus haut : quel sera le comportement d’achat des ménages français ? La crise a montré l’utilité du e-commerce. Les clients vont-ils privilégier le magasin ou opter pour le click & collect, voire passer des commandes uniquement par internet avec une livraison à  domicile. Pour l’instant,  les Français pensent surtout aux vacances. Wait & see… 

Quant à la rentrée au bureau, les adhérents sont dans les starting-blocks. Beaucoup de salariés travaillent encore de chez eux mais il est primordial pour l'économie française qu’ils ré-intègrent tous leur bureau d’ici à septembre. Personnellement,  je ne crois pas que nous assistions à une vague du home office ; nous avons vu ses limites, notamment pour les conditions de travail. De plus, pour les sociétés,  notamment les TPE et PME,  la proximité des collaborateurs accélère la créativité au sein même de l’entreprise. Il y a eu une prise de conscience de l’importance du confort au bureau. Ajouter à cela une dose de home office et vous avez là une source de créativité et d’innovation pour tous les adhérents de l’AIPB. De nouvelles demandes apparaîtront de la part des acheteurs et qui n’existaient pas auparavant, comme la commande de sièges pour les salariés travaillant depuis leur domicile. On peut même penser à l’introduction de la téléphonie professionnelle dans le cadre home office. 

Quels sont les chantiers en cours au sein de l’association ?  

Ils sont au nombre de quatre. Le premier concerne notre campagne de communication axée sur la prochaine rentrée des classes. Avec l’agence VaBeneOconnection,  nous avons créé un dossier de presse à destination des médias grand public, de la presse écrite nationale et régionale et des réseaux sociaux par l’intermédiaire de blogueurs. Ce dossier présente les sept familles que l’on retrouve dans un cartable d’écolier : la maroquinerie,  les agendas, les papier-carnet-cahiers, l’écriture-correction-marquage-coloriage, les colles et adhésifs, le classement et les loisirs créatifs-fourniture scolaire.  Pour chaque famille,  le journaliste retrouve une fiche des principales tendances de ce segment puis des fiches de présentation de la nouveauté phare de chaque marque présente sur ce segment de marché. A cela s’ajoute un jeu concours auprès de trois magazines, dont Teleloisirs et Au Féminin. Il s'agit de questions-réponses où le gagnant remportera un lot de fournitures scolaires. Il se déroulera de fin juin à début juillet pour Au Féminin et en août pour Teleloisirs . Avec ce dossier de presse,  j’ai véritablement voulu mettre en place une vraie dynamique de communication, dans la continuité de mon prédécesseur,  Christophe Le Boulicaut qui avait déjà initié ce chantier, mais en faisant travailler en amont tous les acteurs concernés par cette période tellement importante pour notre profession. Ma méthode de travail est de mettre en commun tous les savoir-faire sur  des thématiques précises pour mieux réussir ensemble. L’AIPB, c’est 39 adhérents, 150 usines en Europe et 145 marques. Et parmi elles,  50 % sont concernées par la rentrée des classes. Je voulais amener de la cohésion entre les adhérents dans chaque segment de produit. Nous sommes tous différents mais tellement complémentaires.  

Et les trois autres chantiers ?

En 2018,  nous avions lancé une infographie générale présentant les grands traits et le poids de notre association. Cette année, nous en publions une autre. Elle présentera l’engagement de tous nos adhérents dans la RSE,  une manière différente de présenter, sous un autre angle, nos articles respectueux de l’environnement. Faire savoir notre savoir-faire en matière environnementale. Elle sera distribuée début juillet en parallèle avec le dossier de presse. 

Retrouvez la nouvelle infographie de l’AIPB ici

En 2021, je voudrai proposer un projet spécifique à nos adhérents BtoB. Cela me tient à cœur, afin que chaque segment de la profession puisse bénéficier de l’intérêt de l’association. Enfin le troisième quatrième chantier concerne notre Rencontre AIPB. Elle se déroulera le jeudi 11 mars 2021. Nous sommes actuellement en train de prospecter plusieurs lieux, mais ce sera à Paris. Le thème retenu est “Le business et le développement humain à l’heure du digital au XXIè siècle”. Il est impératif de remettre l’humain au coeur de nos métiers, au coeur de notre marché ! 

Propos recueillis par Frédéric Leroi